servilement

Recherches associées à servilement: servilité

servilement

adv.
De façon servile ; sans originalité : Obéir servilement. Un texte traduit servilement littéralement

servilement

(sɛʀvilmɑ̃)
adverbe
d'une façon trop soumise flatter servilement qqn

SERVILEMENT

(sèr-vi-le-man) adv.
D'une manière servile, rampante.
Je vous ai vus cent fois sous sa main bénissante Courber servilement une épaule tremblante [BOILEAU, Lutr. IV]
Terme de littérature et d'arts. Trop exactement, trop à la lettre. Traduire, imiter servilement.
Je prends l'art des anciens .. mais je ne dépends pas servilement de leur esprit [BALZ., liv. III, lett. 10]
Quiconque avec une tête active et pensante a senti le délire et l'attrait du travail d'esprit, ne va pas servilement sur la trace d'un autre pour se parer ainsi de productions étrangères [J. J. ROUSS., 1er dial.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Estre subject servilement [comme un serf] [ORESME, Thèse de MEUNIER.]
  • XVIe s.
    Ce concile n'est pas legitime, ayant servilement et mal à propos quitté sa superiorité au pape [, le Bureau du concile de Trente, p. 342]

ÉTYMOLOGIE

  • Servile, et le suffixe ment.

servilement

SERVILEMENT. adv. D'une manière servile, basse, rampante. Il fait servilement sa cour aux gens en place.

Il signifie aussi, en termes de Littérature et d'Arts, Trop exactement, trop à la lettre. Cet artiste ne fait qu'imiter servilement les ouvrages de son maître.

servilement

Servilement, à la façon de serf, Seruiliter.

Servilement, et avec crainte, Obnoxie.

Synonymes et Contraires

servilement

adverbe servilement
Littéraire. De manière servile.
bassement, platement -littéraire: obséquieusement, vilement.
Traductions

servilement

servilely, cringingly

servilement

slaafs, onderdanig

servilement

sklavisch

servilement

盲目

servilement

slavisk

servilement

slaviskt

servilement

[sɛʀvilmɑ̃] adv [imiter, recopier] → slavishly