sevrage

(Mot repris de sevrages)

sevrage

n.m.
1. Action de sevrer un enfant, un animal ; fait d'être sevré.
2. Privation progressive d'alcool ou de drogue lors d'une cure de désintoxication.

sevrage

(səvʀaʒ)
nom masculin
action de ne plus donner de lait maternel un sevrage progressif

SEVRAGE

(se-vra-j') s. m.
Action de sevrer un enfant, ou un jeune animal. Maison de sevrage, maison où l'on prend des petits enfants pour les sevrer, pour les soigner au temps du sevrage. Se dit aussi des animaux.
Temps nécessaire pour sevrer un enfant. Mon fils est en sevrage.

ÉTYMOLOGIE

  • XVIe s.
    On ne peut certainement designer ne limiter le temps legitime d'un sevrement [PARÉ, XVIII, 30]

ÉTYMOLOGIE

  • Sevrer.

sevrage

SEVRAGE. n. m. Action de sevrer un enfant. Il faut remettre à la belle saison le sevrage de cet enfant.

Il se dit aussi du Temps nécessaire pour accoutumer un enfant à se passer de téter et à prendre une autre nourriture. Cet enfant est en sevrage. Pendant son sevrage.

sevrage


SEVRAGE, s. m. SEVRER, v. a. SEVREûSE, s. f. [1re e muet; devant la syllabe féminine, il se change en è moy. Il sèvre, sèvrera, etc.] Sevrer, ôter sa nourrice à un enfant, afin qu'il ne tette plus. Sevrage, action de sevrer, ou le tems où l'on sèvre. Sevreûse, femme qui a soin d'un enfant et de le gouverner, quand on le sèvre. "On n'a sevré cet enfant qu'à deux ans: sa soeur n'avait que dix mois quand on la sevra. "M. Vans-wieten suit l'enfant depuis sa naissance jusqu'au sevrage. ANN. LITT. "Vous fûtes sa nourrice, et moi sa sevreûse. Th. d' Éduc. — L'Académie ne met que le verbe. = Sevrage et sevreûse ne se disent qu'au propre; sevrer se dit aussi au figuré: priver, frustrer. "On l'a sevré de l'espérance qu'on lui avait donée. "Se sevrer des plaisirs.

Traductions

sevrage

גמילה (נ), היגמלות (נ), גְּמִילָה, הִגָּמְלוּת

sevrage

spenen

sevrage

отбиване

sevrage

斷奶

sevrage

odstavení

sevrage

fravænning

sevrage

avvänjning

sevrage

[səvʀaʒ] nm
[nourrisson] → weaning
(fig)deprivation
[toxicomane] → withdrawal
sevrage tabagique nmgiving up smoking
Le taux de réussite du sevrage tabagique varie entre 8% et 20% → The success rate for giving up smoking varies from 8% to 20%.