sibyllin, ine

Recherches associées à sibyllin, ine: sibylle

SIBYLLIN, INE

(si-bil-lin, li-n') adj.
De sibylle. Les prédictions sibyllines. Les oracles sibyllins.
Enfant, on me disait que les voix sibyllines Promettaient l'avenir aux murs des sept collines [V. HUGO, Odes, Chant de fête de Néron.]
Livres sibyllins, livres qui contenaient les oracles des sibylles.
Ces mêmes Romains ont à la fin laissé périr les livres sibyllins, si longtemps révérés parmi eux comme prophétiques [BOSSUET, Hist. II, 13]
La première collection de vers sibyllins, achetée par Tarquin, contenait trois livres ; la seconde fut compilée après l'incendie du Capitole, mais on ignore combien de livres elle contenait ; et la troisième est celle que nous avons en huit livres, et dans laquelle il n'est pas douteux que l'auteur n'ait inséré plusieurs prédictions de la seconde [VOLT., Dict. phil. Sibylle.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Livre fatal ou livre sibilin estoient certains livres qui estoient à Rome dès le commencement, lesquelx sibile avoit aporté [BERCHEURE, f° 2, verso.]
    On conseilla sur ce [une maladie épidémique] les livres sibilins [ID., f° 101, verso.]
  • XVIe s.
    Feuilles sibyllines [MONT., IV, 273]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. sibyllinus, de sibylla, sibylle.