sicle

(Mot repris de sicles)

SICLE

(si-kl') s. m.
Poids et monnaie des Hébreux. Le poids du sicle équivalait à 6 grammes, et l'argent que le sicle contenait à 1 fr. 26.
La terre que vous me demandez vaut quatre cents sicles d'argent [SACI, Bible, Genèse, XXIII, 15]
Le sicle du sanctuaire était le sicle à valeur exacte, plutôt forte que faible.
Toute estimation se fera au poids du sicle du sanctuaire ; le sicle a vingt oboles [SACI, Bible, Lévit. XXVII, 25]
Il y avait aussi des sicles de cuivre.
Il avait en tête un casque d'airain ; il était revêtu d'une cuirasse à écailles, qui pesait cinq mille sicles d'airain [ID., Bible. Rois, I, XVII, 5]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Sicle fud apeled ancienement un peis, si cume nus apelum ore unce, u demie, u altre peis [, Rois, p. 219]
    Si tul veis, pur quei hastivement ne l'oceis ? e jo te dunasse vint cicles d'argent e un baldrei [, ib. 187]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. siclus, de l'hébreu shekel.

sicle

SICLE. n. m. T. d'Antiquité. Poids et monnaie en usage particulièrement chez les Hébreux. Sicle d'argent. Sicle de cuivre.