signé, ée

SIGNÉ, ÉE

(si-gné, gnée) part. passé de signer
À quoi on a mis sa signature. Un ordre signé du ministre.
Dans un ouvrage signé en commun, il [Fénelon] montrait un dessein formé de division, quand il méprisait les pensées des autres [BOSSUET, Rem. Réponse, VIII, IV, 11]
Signé à la minute, tel, telle, ou tels, telles. L'on aurait tort de faire accorder le mot signé, en le mettant soit au féminin, soit au pluriel, suivant la désignation des signataires.
Signé est là un participe dont le verbe auxiliaire est sous-entendu ; c'est comme s'il y avait : A signé à la minute, madame une telle, ou bien : ont signé à la minute, messieurs tels et tels [LEGOARANT, ]
Se dit d'une chrysalide offrant en relief plusieurs parties déjà formées de l'insecte parfait.