sillonné, née

SILLONNÉ, NÉE

(si-llo-né, née ; ll mouillées) part. passé de sillonner
Ouvert par des sillons Un champ bien sillonné. Fig. La France est partout sillonnée de routes. Un visage sillonné par les rides.
Terme d'histoire naturelle. Marqué de stries profondes, de cannelures.
Sillonné, des deux côtés, de rides longitudinales [BUFF., Quadrup. t. VII, p. 136]
S. f. Sillonnée, espèce de couleuvre.