sinistrement

sinistrement

adv.
De façon sinistre : Il nous regarda sinistrement lugubrement
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SINISTREMENT

(si-ni-stre-man) adv.
D'une manière sinistre.
Leurs yeux sinistrement étincellent dans l'ombre [CHATEAUBR., Moïse, III, 3]
En mauvaise part.
En interprétant sinistrement de certaines actions.... [LA MOTHE LE VAYER, Vertu des païens, II, Diogène.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Nulz ne doit des acteurs [auteurs] parler senestrement, Se leur diz ne contiennent erreur apertement [J. DE MEUNG, Test. 77]
  • XVIe s.
    Ce qui a donné occasion à aucuns de parler sinistrement de sa mort [BRANT., Cap. franç. t. II, p. 327, dans LACURNE]

ÉTYMOLOGIE

  • Sinistre, et le suffixe ment.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

sinistrement

SINISTREMENT. adv. D'une manière sinistre. Vous jugez toujours sinistrement de l'état des affaires. Il est peu usité.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5
Traductions

sinistrement

onheilspellend

sinistrement

[sinistʀəmɑ̃] advsinisterly
Collins English/French Electronic Resource. © HarperCollins Publishers 2005