siphon

siphon

n.m. [ du lat. sipho, petit tube ]
1. Tube recourbé à deux branches inégales utilisé pour transvaser un liquide d'un certain niveau à un niveau inférieur.
2. Tube recourbé deux fois et servant à évacuer les eaux usées d'un appareil sanitaire : Le siphon d'un lavabo.
3. Carafe en verre épais, fermée par une soupape commandée par un levier, permettant de faire couler de l'eau gazeuse sous pression : Ce siphon contient de l'eau de Seltz.

SIPHON

(si-fon) s. m.
Tube recourbé, à branches inégales, qu'on emploie pour transvaser les liquides, en les faisant passer au-dessus des parois des vases qui les contiennent. Siphon simple. Siphon double.
La lettre de M. Guglielmini à M. Leibnitz fut suivie, en 1692, d'une autre adressée à M. Magliabecchi sur les siphons, parce qu'il avait trouvé dans les Actes de Leipsik que M. Papin, en examinant un siphon fait à Wirtemberg, s'était servi de sa fausse proposition [FONTEN., Guglielmini.]
Vase en grès ou en verre, en forme de bouteille gonflée au milieu de sa hauteur, bouché hermétiquement, dans lequel on met de l'eau chargée d'acide carbonique, et ayant un petit appareil qui laisse échapper le contenu avec bruit comme le vin de Champagne, mais à volonté.
Le coulage à siphon des bouches à feu est un procédé dans lequel on fait arriver, au moyen d'un siphon, le métal fondu à la partie inférieure du moule.
Terme de zoologie. Canal qui traverse la cloison des coquilles polythalames. Rostre de quelques crustacés et de divers arachnides suceurs.
Tourbillon ou nuage creux qui descend sur la mer en forme de colonne ; c'est un autre nom de la trombe ; ainsi dit parce qu'on en compare l'action à un siphon.
Les mers de Chine sont exposées à des siphons, espèces d'ouragans très redoutables pour les vaisseaux [LAPÉROUSE, Voy. t. IV, p. 112, dans POUGENS]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Siphon [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. siphonem, du grec.

siphon

SIPHON. n. m. Tube recourbé, à branches inégales, dont on se sert pour faire passer un liquide d'un récipient dans un autre. Siphon de verre. Les branches d'un siphon. On se sert du siphon pour les expériences sur l'équilibre des liquides.

Il se dit aussi d'un Appareil fondé sur le même principe et qui sert à faire passer sous une rivière l'eau d'un égout, à dériver l'eau d'une source, etc.

Il se dit encore d'un Tuyau doublement recourbé disposé sous un évier, sous un lavabo, etc.

Il se dit aussi d'une Bouteille d'eau chargée d'acide carbonique, qui est hermétiquement close et munie d'un robinet spécial donnant passage au liquide. Un siphon d'eau de Seltz.

siphon


SIPHON, s. m. [Sifon] 1°. Tuyau recourbé, dont on se sert pour faire pâsser une liqueur d'un vâse dans un aûtre. = 2°. Tourbillon, ou nuage creux, qui descend sur la mer en forme de colonne, qui enlève et pompe l'eau de la mer: on l'apèle aussi trombe.

Traductions

siphon

siphon, trapגשתה (נ), פומפה (נ) [טובלן]hevel, sifon, grondduiker, spuitfles, zwanenhalsσίφωνsifoneсифонsifon (sifɔ̃)
nom masculin
1. tuyau courbé siphon du lavabo
2. bouteille siphon rempli d'eau gazeuse

siphon

[sifɔ̃] nm
(= tube) → siphon
[eau gazeuse] → siphon
[évier] → U-bend