siphonage

SIPHONAGE

(si-fo-na-j') s. m.
Action de puiser un liquide à l'aide de siphons.
Il entre dans le laboratoire, pose sa lanterne sur un baril placé à gauche de la porte d'entrée et procède avec P.... au travail du siphonage, manipulation consistant à faire passer le liquide de la chaudière dans des touries, à l'aide d'un tube et par le principe du siphon [, Gaz. des Trib. 30 avril 1875, p. 420, 3e col.]
Elle [une source] est à plus de huit kilomètres de notre ville ; pourrait-on l'amener par siphonage ? [, l'Avranchin, 6 août 1876]