solennité

solennité

[ sɔlanite] n.f.
1. Caractère de ce qui est solennel ; pompe : La solennité de la réception d'un chef d'État étranger apparat, cérémonial
2. Fête solennelle ; cérémonie de caractère officiel : La solennité du défilé du 14-Juillet.
3. Litt. Caractère de ce qui est empreint d'une gravité majestueuse : La solennité d'un spectacle à la Comédie-Française.

solennité

(sɔlanite)
nom féminin
1. caractère sérieux, important parler avec solennité
2. événement officiel Il déteste les solennités.

SOLENNITÉ

(so-la-ni-té) s. f.
Fête célébrée tous les ans avec éclat.
Votre saint fondateur, dont la solennité concourt si heureusement aujourd'hui avec votre consécration [MASS., Profess. relig. Serm. 2]
Cérémonie publique qui rend une chose solennelle.
Solennités et lois n'empêchent pas Qu'avec l'hymen Amour n'ait des débats [LA FONT., Belph.]
Quand on ne prend en en dot que la seule beauté, Le remords est bien près de la solennité [MOL., l'Ét. IV, 4]
Le mystère dont nous faisons la solennité [BOURDAL., Nativité de J. C. 2e avent, p. 529]
Que vos heureux enfants, dans leurs solennités, Consacrent de ce jour le triomphe et la gloire [RAC., Esth. III, 7]
Hélas ! la plupart voient avec un chagrin secret la solennité sainte [MASS., Carême, Sur la communion.]
Formalités qui rendent un acte authentique. La solennité d'un testament, d'un serment.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E gloried [glorifiés] sunt chi haïrent tei el milliu de la tue solennité [, Liber psalm. p. 98]
    Nos faisons ui, chier freire, l'encommencement de l'avent, cuy nous est asseis renommeiz et conuiz al munde, si cum sunt li nom des altres solempniteiz [ST BERN., 521]
  • XIIIe s.
    Et la roine fu menée à Paris, et là fu reçue à grant sollempnité [, Chr. de Rains, p. 50]
  • XVe s.
    Le roi d'Angleterre se tenoit en l'abbaye de Poissy-les-Dames ; et fut là le jour de Nostre Dame my aoust, et y tint sa solemnité, et sist à tables en draps fourrés d'ermines, de vermeille escarlate sans manches [FROISS., I, I, 273]
  • XVIe s.
    Ayant très bien ordonné toutes choses appartenantes à la solennité de la feste [AMYOT, Flamin. 23]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. solennitatem, de solennis (voy. SOLENNEL).

solennité

SOLENNITÉ. n. f. Cérémonie publique qui rend une chose solennelle. La solennité d'une fête. Les solennités du culte catholique. La solennité d'un mariage. Il fut reçu avec solennité.

Il se dit aussi de Ce qui a un caractère solennel, un air, un aspect solennel. La solennité de son maintien. Parler avec solennité.

Il se dit encore des Formalités qui rendent un acte solennel, authentique. La solennité d'un serment.

solennité

Solennité, Solennitas.

Solennitez ou festes qu'on garde tous les ans en certain temps, Solennis, solenniorum.

Les solennitez requises et accoustumées, Iusta solennia. Bud.

Les solennitez que l'on a accoustumé garder en procez, Iusta iudicialia. Budaeus.

Synonymes et Contraires

solennité

nom féminin solennité
1.  Littéraire. Gravité majestueuse.
2.  Fête solennelle.
Traductions

solennité

חגיגיות (נ), מלכותיות (נ), ממלכתיות (נ), מַמְלַכְתִּיּוּת, חֲגִיגִיּוּת

solennité

plechtigheid

solennité

solenidade

solennité

højtidelighed

solennité

högtidlighet

solennité

[sɔlanite]
nf [fête] → solemnity solennités
nfplformalities