soliveau

soliveau

n.m.
Petite solive.

SOLIVEAU

(so-li-vô) s. m.
Petite solive.
Or c'était [le roi envoyé par Jupiter] un soliveau, De qui la gravité fit peur à la première [grenouille] Qui, de le voir s'aventurant, Osa bien quitter sa tanière [LA FONT., Fabl. III, 4]
Fig. Un roi soliveau, ou, simplement, un soliveau, un homme sans force morale ni autorité.

ÉTYMOLOGIE

  • Dimin. de solive ; Berry, saliviau.

soliveau

SOLIVEAU. n. m. Petite solive.

Il se dit figurément et familièrement d'un Homme sans énergie et sans autorité.

soliveau

Soliveau, m. C'est le diminutif de Solive, voyez Solive.

Traductions

soliveau

travicello