sottisier

sottisier

n.m.
Recueil d'erreurs comiques, de phrases ridicules relevées dans la presse, dans les livres bêtisier

SOTTISIER

(so-ti-zié ; l'r ne se lie jamais ; au pluriel, l's se lie : des so-ti-zié-z amusants) s. m.
Recueil de sottises. Particulièrement. Recueil de chansons, de vers libres.
Il faut, lorsque vous aurez dîné, que, pour votre récréation, je vous fasse lire mon sottisier [LESAGE, Guzm. d'Alf. VI, 1]
Petits soupers, jolis festins, Ce fut parmi vous que naquirent Mille vaudevilles malins, Que les Amours, à rire enclins, Dans leurs sottisiers recueillirent [VOLT., Lett. en vers et en prose, 2]
J'ai, dans mon sottisier.... Proverbes, quolibets, contes du temps passé [LEGRAND, Roi de Cocagne, Prol. sc. 2]
Celui qui débite des sottises, qui tient des propos libres. Cet homme est un grand sottisier. Adj.
Dans les cafés oyez les disputes criardes, bavardes et sottisières [MERC., Tabl. de Paris, ch. 596]

ÉTYMOLOGIE

  • Sottise.

sottisier

SOTTISIER. n. m. Recueil de sottises, de bévues commises par des écrivains, par des orateurs.
Traductions

sottisier

ילקוט כזבים (ז), פספוסים (ז״ר), פקשושים (ז״ר)