soufré, ée

SOUFRÉ, ÉE

(sou-fré, frée) part. passé de soufrer
Pénétré, enduit de soufre. Chemise soufrée. Allumette soufrée. Vin soufré.
La vapeur soufrée du marais stygien, qui s'exhalait sans cesse par cette ouverture, empestait l'air [FÉN., Tél. XVIII]
Il n'y a pas d'autre remède pour lui que de venir cicatriser la plaie de ses poumons à l'air soufré de Pouzol [GALIANI, Corresp. 27 juin 1772]
Terme d'histoire naturelle. Qui est d'un jaune de soufre.