souillé

Recherches associées à souillé: souillé de sang

souille

SOUILLE. n. f. T. de Chasse. Lieu bourbeux où se vautre le sanglier.

En termes de Marine, il désigne un Enfoncement, une sorte de lit que forme, dans la vase ou dans le sable mou, un navire échoué momentanément. Le bâtiment fait sa souille.

souille


SOUILLE, s. f. SOUILLER, v. act. SOUILLON, s. m. et f. SOUILLûRE, s. f. [Sou-glie, glié, glion, gliû-re: mouillez les ll: 2e e muet au 1er, é fer. au 2d, lon. au dern.] Souille est un lieu bourbeux, où se veautre le sanglier. = Souiller, gâter, salir. souiller ses habits, ses mains, de boûe, de sang, etc. Il ne se dit guère dans le propre: mais il est fort bon dans le figuré: souiller sa conscience: se souiller d'un crime énorme; souiller ses mains dans le sang inocent. L. T. Souiller le lit nuptial, la couche nuptiale; comettre un adultère.
   Reçois pour te venger, mon sceptre et ma courone
   Je les ai trop souillés.
       VOLT. Sémiramis.
  SOUILLON est, en général, un enfant, qui est mal-propre, qui tache ses habits: c'est un petit souillon. Ah! la salope, la petite souillon. = En particulier, on le dit d'une Servante employée à laver la vaisselle et à d'autres bas services. On dit: souillon de cuisine, ou simplement, souillon.
   SOUILLûRE, tache, saleté sur quelque chôse. On ne le dit point au propre: on dit tache. Au figuré, on le dit élégamment: la souillûre du péché; la souillûre de l'âme. C'est une souillûre à son honeur, à sa réputation.

Synonymes et Contraires

souillé

adjectif souillé
Littéraire. Qui n'est plus intact.
Traductions

souillé

tainted

souillé

זהום (ת), טונף (פועל), טמא (ת), מגואל (ת), מוכתם (ת), מחולל (ת), מטומא (ת), מרובב (ת), סאוב (ת), מְטֻמָּא, מֻכְתָּם, טָמֵא, סָאוּב, זָהוּם, מְחֻלָּל

souillé

schmutzig