souligneur

SOULIGNEUR

(sou-li-gneur) s. m.
Critique qui s'attache aux détails.
La sécheresse et la sottise le défigurèrent [le Mercure], et l'art du souligneur fut pris pour l'art du critique [MERC., Tabl. de Par. 30]
On pourrait en retrancher [du Journal de Paris] la partie littéraire qui donne d'inutiles extraits d'une foule d'ouvrages éphémères ; car l'art du souligneur n'est pas celui du critique [ID., ib. 620]