sous-fermer

SOUS-FERMER

(sou-fèr-mé) v. a.
Voy. SOUS-AFFERMER.
Ils n'en tiraient pas le tiers, et sous-fermaient aux cabaretiers, à très grand marché [BOISGUILLEBERT, Factum de la France, x.]