sous-pied

sous-pied

n.m. (sous-pieds).
Bande de tissu extensible qui passe sous le pied et s'attache au bas du pantalon pour le maintenir tendu : Les sous-pieds d'un fuseau de ski.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

SOUS-PIED

(sou-pié) s. m.
Bande de cuir ou d'étoffe qui passe sous le pied, et qui, s'attachant des deux côtés au bas d'une guêtre ou d'un pantalon, les empêche de remonter. Au plur. Des sous-pieds.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Dès qu'il n'avoit que treize ans, Charles VI le prit en son service [Raoul de Gaucourt], et voulut qu'il fust son valet tranchant ; et, pour ce qu'il estoit petit, le roy fit faire un sous-pied [marche-pied], où il se tenoit quand il le servoit à table [GODEFROY, Annot. sur l'hist. de Charles VI, p. 778]
  • XVIe s.
    Il eut le sous-pied de l'esperon et la semelle de la botte emportée d'une mousquetade [D'AUB., Hist. II, 455]

ÉTYMOLOGIE

  • Sous, et pied.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

sous-pied

SOUS-PIED. n. m. Bande de cuir ou d'étoffe qui passe sous le pied et qui s'attache des deux côtés au bas d'une guêtre ou d'un pantalon, de manière à le retenir et à l'empêcher de remonter. Porter, mettre des sous-pieds. Ce sous-pied est cassé.
Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5