souscrire

Recherches associées à souscrire: souscrire à

souscrire

v.t. [ lat. subscribere, de scribere, écrire ]
1. S'engager à verser une certaine somme en contrepartie de qqch : Elle a souscrit un abonnement à ce magazine elle s'est abonnée
2. Dans le langage juridique, revêtir un écrit de sa signature, pour l'approuver : Souscrire un contrat.
v.t. ind. (à)
1. Donner son adhésion, son approbation à qqch : Le conseil d'administration a souscrit à ce projet approuver ; rejeter
2. S'engager à contribuer financièrement à qqch, à acheter qqch : Souscrire à un emprunt. Ils ont souscrit à une encyclopédie.

souscrire


Participe passé: souscrit
Gérondif: souscrivant

Indicatif présent
je souscris
tu souscris
il/elle souscrit
nous souscrivons
vous souscrivez
ils/elles souscrivent
Passé simple
je souscrivis
tu souscrivis
il/elle souscrivit
nous souscrivîmes
vous souscrivîtes
ils/elles souscrivirent
Imparfait
je souscrivais
tu souscrivais
il/elle souscrivait
nous souscrivions
vous souscriviez
ils/elles souscrivaient
Futur
je souscrirai
tu souscriras
il/elle souscrira
nous souscrirons
vous souscrirez
ils/elles souscriront
Conditionnel présent
je souscrirais
tu souscrirais
il/elle souscrirait
nous souscririons
vous souscririez
ils/elles souscriraient
Subjonctif imparfait
je souscrivisse
tu souscrivisses
il/elle souscrivît
nous souscrivissions
vous souscrivissiez
ils/elles souscrivissent
Subjonctif présent
je souscrive
tu souscrives
il/elle souscrive
nous souscrivions
vous souscriviez
ils/elles souscrivent
Impératif
souscris (tu)
souscrivons (nous)
souscrivez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais souscrit
tu avais souscrit
il/elle avait souscrit
nous avions souscrit
vous aviez souscrit
ils/elles avaient souscrit
Futur antérieur
j'aurai souscrit
tu auras souscrit
il/elle aura souscrit
nous aurons souscrit
vous aurez souscrit
ils/elles auront souscrit
Passé composé
j'ai souscrit
tu as souscrit
il/elle a souscrit
nous avons souscrit
vous avez souscrit
ils/elles ont souscrit
Conditionnel passé
j'aurais souscrit
tu aurais souscrit
il/elle aurait souscrit
nous aurions souscrit
vous auriez souscrit
ils/elles auraient souscrit
Passé antérieur
j'eus souscrit
tu eus souscrit
il/elle eut souscrit
nous eûmes souscrit
vous eûtes souscrit
ils/elles eurent souscrit
Subjonctif passé
j'aie souscrit
tu aies souscrit
il/elle ait souscrit
nous ayons souscrit
vous ayez souscrit
ils/elles aient souscrit
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse souscrit
tu eusses souscrit
il/elle eût souscrit
nous eussions souscrit
vous eussiez souscrit
ils/elles eussent souscrit

SOUSCRIRE

(sou-skri-r') v. a.Il se conjugue comme écrire.
Écrire son nom ou le nom d'un autre au bas d'un acte en marque d'approbation Souscrire un billet, une lettre de change.
Il a été arrêté dans l'assemblée qu'elle [cette bulle] serait souscrite par tous les ecclésiastiques du royaume sans exception [PASC., Prov. XIX.]
Le concile de Trente est souscrit de tout le corps de l'épiscopat et de toute l'Église catholique [BOSSUET, Projet de réunion, Lett. 22]
Il [César] porta le mépris [du sénat] jusqu'à faire lui-même les sénatus-consultes ; il les souscrivait du nom des premiers sénateurs qui lui venaient dans l'esprit [MONTESQ., Rom. 11]
Il fallut depuis souscrire cette formule [qui condamnait cinq propositions de Jansénius] [VOLT., Louis XIV, 37]
Par extension, approuver.
Je n'ai pas souscrit le livre de la Sainte Virginité [PASC., Prov. XVII]
Ceux qui refuseront de souscrire le fait seront traités comme s'ils refusaient de souscrire le droit [ID., Prov. XIX.]
V. n. Mettre son nom au bas d'un acte (en ce sens il ne se dit qu'en poésie et dans le style élevé).
Sur toutes ces choses, disent-ils, nous-mêmes, ici présents, nous faisons un pacte avec vous, et nous l'écrivons ; et nos lévites et nos prêtres y souscrivent [BOSSUET, Sermons, Rechute, I]
Quoi ! l'horreur de souscrire à cet ordre inhumain N'a pas, en le traçant, arrêté votre main ? [RAC., Iph. IV, 4]
Un jour, il m'en souvient, le sénat équitable Vous pressait de souscrire à la mort d'un coupable [ID., Brit. IV, 3]
Adhérer, consentir à (en ce sens il veut toujours la préposition à).
Malherbe le disait : j'y souscris, quant à moi [LA FONT., Fabl. I, 14]
Voyez si c'est votre dessein de souscrire à ce mariage [MOL., l'Avare, V, 6]
Pour faire un choix où vous puissiez souscrire [RAC., Brit. II, 3]
Qu'il [Chapelain] soit doux, complaisant, officieux, sincère, On le veut, j'y souscris, et suis prêt de me taire [BOILEAU, Sat. IX]
De grands talents, de grandes vertus, de grands efforts n'en feront [de Diogène] qu'un homme singulier ; et je souscrirai toujours au jugement de Platon, qui a dit de lui : c'est Socrate en délire [BARTHÉL., Anach. ch. 7]
Donner ou s'engager à donner une certaine somme pour quelque entreprise, quelque dépense commune. Il a souscrit pour mille francs.
Particulièrement, s'engager à prendre un ouvrage aux conditions prescrites, en avançant partie de la somme qui est fixée et continuant de la payer par parties aux termes assignés. Il a souscrit à la nouvelle édition de ce livre.
Par une incroyable habitude, la province souscrit et souscrira pour le Mercure [MERCIER, Tabl. de Par. 300]
Se souscrire, v. réfl.
être souscrit, pris par souscription, L'ardeur avec laquelle se souscrivent aujourd'hui la plupart des emprunts publics [HORN, l'Écon. polit. avant les physiocrates, XIV.]

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Nous ne poons pas souzescrire ne seignier la presente chartre pour la penne qui tramble en nostre main pour la maladie [, Rec. des hist. de Fr. t. III, p. 299]
  • XVe s.
    Je me suis soubsescrit de ma propre main, et si ay scellées du scel de mes armes ces presentes lettres [MONSTREL., t. I, ch. 9, p. 8, dans LACURNE]
  • XVIe s.
    [à ce concile] les prestres de l'Eglise romaine sont assis les derniers, et font leur souscription ; les diacres n'ont pas mesme ce credit de souscrire [CALV., Instit. 919]
    Luy seul en accusa plusieurs, et se soubscrivit en compagnie avec d'autres qui en accusoient aussi [AMYOT, Caton, 30]
    Depuis es decrets qu'il proposa au peuple, il n'y voulut jamais soubscrire [mettre son nom] pour eviter le sinistre presage de son nom [ID., Démosth. 30]
    L'opinion de ce peuple [de Syracuse], à laquelle l'oracle qui predit sa mort [de Denys l'ancien] sembla aussi aulcunement souscrire [MONT., III, 35]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç sotzescriure ; espagn. subxribir ; ital. soscrivere ; du lat. subscribere, de sub, sous, et scribere, écrire.

souscrire

SOUSCRIRE. v. tr. Écrire son nom au bas d'un acte pour l'approuver. Souscrire un billet, une lettre de change.

En termes de Grammaire grecque, Iota souscrit, Iota placé sous une voyelle longue.

SOUSCRIRE est aussi verbe intransitif et signifie S'engager à fournir une certaine somme pour quelque entreprise, pour quelque dépense, pour quelque oeuvre de bienfaisance. On a décidé d'ériger une statue à ce général; j'ai souscrit pour mille francs.

Il signifie encore S'engager à prendre un certaine partie d'un emprunt public. Dans le dernier emprunt il souscrivit pour cinq cents francs de rente.

Il signifie particulièrement, en termes de Librairie, S'engager à prendre, moyennant un prix convenu, un ou plusieurs exemplaires d'un livre, d'un ouvrage qui doit être publié. J'ai souscrit à cette publication.

Il signifie, au figuré, Consentir, approuver ce qu'un autre dit. Je souscris à tout ce que vous dites. Ils ont souscrit à cette proposition, à cet arrangement. On le veut, j'y souscris.

Traductions

souscrire

(suskʀiʀ)
verbe transitif
s'engager à payer souscrire un abonnement

souscrire

התרים (הפעיל), חתם על-, תרם (פ'), חָתַם עַל-, הִתְרִיםintekenen (op), toestemmen (in)abonnieren, eine Aktie zeichnen, eine Anleihe zeichnen, zeichnenподписатьsign, subscribe
verbe intransitif
1. s'engager à payer souscrire à une revue
2. être d'accord avec qqch souscrire à ce que dit qqn

souscrire

[suskʀiʀ] vi
souscrire à → to subscribe to