soutenement

SOUTENEMENT

(sou-tè-ne-man) s. m.
Terme de maçonnerie. Appui, soutien.
Si, pour augmenter les chances de stabilité du mur de soutenement, nous négligeons toutes les résistances qu'il oppose à la poussée des terres [GIRARD, Instit. Mém. scienc. t. VIII, p. 181]
Terme de procédure. Raisons que l'on donne par écrit à l'appui d'un compte. Fournir soutenements et réponses.

REMARQUE

  • Quelques-uns écrivent soutènement, dit l'Académie. Cette orthographe est meilleure, en ce sens du moins qu'elle concorde avec entretènement, et qu'elle représente la prononciation.

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Là ai cumanded à une vedve, que el te truisse [trouvât] vitaille e sustenement [, Rois, p. 310]
  • XIIIe s.
    Li quatre element qui sont aussi comme sostenemens dou monde [BRUN. LATINI, Trésor, p. 103]
    Ausi comme li fondemens Est de la tour soustenemens [BAUDOUIN DE CONDÉ, t. I, p. 287]
  • XVIe s.
    Les soustenements et l'estat droit et inflexible du jugement [MONT., II, 342]
    Et quel honneur pour les peres, d'avoir erigé de si belles colonnes pour le soustenement et la gloire de leurs maisons ! [LANOUE, 131]

ÉTYMOLOGIE

  • Soutenir ; prov. sostenemen ; catal. sosteniment ; esp. sottenimiento ; ital. sottenimento.