spath

SPATH

(spat') s. m.
Ancien terme de minéralogie. Substance pierreuse qui se trouve souvent unie aux mines.
Aujourd'hui, spath, employé seul, ou spath d'Islande, est ce que l'Académie appelle spath calcaire, ou carbonate de chaux cristallisé. Spath satiné, calcaire fibreux.
Spath pesant, sulfate de baryte natif, ou baryte sulfatée.
Le spath pesant le plus anciennement connu est la pierre de Bologne [BUFF., Min. t. VII, p. 337]
Spath amer, dolomie.
Spath fluor, un des noms de la fluorine.
Les spaths fluors réduits en poudre prennent, par le feu, de la phosphorescence comme les spaths pesants [BUFF., Min. t. VII, p. 491]
Exposé dans un creuset à la chaleur d'un fourneau à réverbère, ou bien à la flamme du chalumeau, il [le fluate de chaux] se fond en un verre transparent ; c'est pour cela qu'on l'appelait autrefois spath fluor [THENARD, Traité de chimie, t. II, p. 544, dans POUGENS]
Faux spath, nom sous lequel on désigne parfois le feldspath.
Spath adamantin, nom donné au corindon [FOURCROY, Conn. chim. t. II, p. 301]
Quelques-uns disent par corruption spar.

ÉTYMOLOGIE

  • Allem. Spath.

spath

SPATH. n. m. T. de Minéralogie emprunté de l'allemand. Il se dit de Différentes substances minérales lamelleuses et cristallines. Spath calcaire.
Traductions

spath

spar