spinelle

SPINELLE1

(spi-nè-l') adj.
Terme de joaillier. Rubis spinelles, rubis qui sont d'un rouge pâle, tirant sur la pelure d'ognon ; ils en sont moins estimés. Substantivement, un spinelle.
Presque tous les spinelles ont pour forme un octaèdre régulier, en sorte qu'on peut aisément les reconnaître lorsqu'ils sont cristallisés [A. BRONGNIART, Traité de Min. t. I, p. 436, dans POUGENS]
Spinelle rouge, rubis proprement dit. Il existe aussi des spinelles bleus, verts, noirs.

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Ung agneau d'or ouquel a une grosse espignolle extimé VIII escuz [, Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 429]

ÉTYMOLOGIE

  • Origine inconnue. Espignole, est-ce la même chose que spinelle ?

SPINELLE2

(spi-nè-l') s. f.
Terme de botanique. Gros poil qui simule une petite épine.

ÉTYMOLOGIE

  • Dimin. de spina, épine.

spinelle

SPINELLE. n. m. T. de Joaillerie. Rubis d'un rouge pâle. Par apposition, Rubis spinelle.