stéatite

Recherches associées à stéatite: serpentine

STÉATITE

(sté-a-ti-t') s. f.
Pierre tendre, de couleur verdâtre dans les nuances tendres, sans transparence comme sans éclat, et d'un poli gras, dite aussi pierre de lard, pagodite, talc graphique ; c'est un silicate de magnésie.
Les stéatites, dont les principales variétés sont les jades, les serpentines, les pierres ollaires, la craie d'Espagne, la pierre de lard de la Chine [BUFF., Min. t. VII, p. 46]
Les Arabes se servent de stéatite au lieu de savon dans leurs bains ; ils s'en frottent la peau pour la rendre plus douce [A. BRONGNIART, Traité des min. t. I, p. 497, dans POUGENS]
M. de la Billardière raconte que les habitants de la Nouvelle-Calédonie mangent une assez grande quantité d'une stéatite tendre, friable et verdâtre [ID., ib. p. 498]
On assimile aux ouvrages en écume de mer les ouvrages en stéatite [, Tarif des douanes, 1869, p. 173]
Stéatite écailleuse, dite craie de Briançon, attendu qu'elle est vendue par les Briançonnais, qui, dit-on, la tirent d'ailleurs.

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, graisse solide.

stéatite

STÉATITE. n. f. T. de Minéralogie. Minéral qui est du silicate de magnésie.
Traductions

stéatite

Speckstein

stéatite

vuolukivi

stéatite

steatīts

stéatite

kleberstein

stéatite

esteatite

stéatite

täljsten