stagnant, ante

STAGNANT, ANTE

(stagh-nan, nan-t') adj.
En parlant des eaux, qui ne coule point.
Lé pays d'Aunis a autrefois été submergé par la mer et par les eaux stagnantes des marais ; c'est une des terres les plus nouvelles de la France [BUFF., Add. th. terr. Œuv. t. XIII, p. 208]
La pesanteur est perpendiculaire à la surface des eaux stagnantes et par conséquent horizontales [LAPLACE, Exp. III, 4]
Il se dit aussi des fluides gazeux.
L'air s'y montrait parfaitement stagnant, du moins en apparence [CORDIER, Instit. Mém. scienc. t. VII, p. 489]
En parlant du sang et des humeurs, qui cesse de circuler.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Stagnant [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. stagnare, solidifier, et aussi être stagnant, dénominatif de stagnum, étang, dérivé de sta, radical de stare (voy. STABLE).