stipendié, ée

STIPENDIÉ, ÉE

(sti-pan-di-é, ée) part. passé de stipendier
Des militaires largement stipendiés pendant de longues années d'oisiveté [RAYNAL, Hist. phil. IV, 18]
Substantivement. D'indignes stipendiés.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877