stoïque

stoïque

adj.
Se dit de qqn qui supporte la douleur, le malheur avec courage, qui fait preuve de stoïcisme : Ce malade est stoïque courageux, héroïque ; délicat, sensible

stoïque

(stɔik)
adjectif
qui n'a aucune réaction devant la douleur, la peine rester stoïque devant l'agressivité de qqn

STOÏQUE

(sto-i-k') adj.
Qui tient de l'insensibilité et de la fermeté des stoïciens. Il [Montaigne] rejette bien loin cette vertu stoïque qu'on peint avec une mine sévère, un regard farouche.
.. loin des hommes.... [PASC., Entr. avec M. de Saci.]
Sourd au bruit des canons, calme au sein de l'horreur, D'un œil ferme et stoïque il [Duplessis-Mornay] regarde la guerre Comme un fléau du ciel, affreux, mais nécessaire [VOLT., Henr. VI]
Est-il quelqu'un de vous d'un esprit assez fort, Assez stoïque, assez au-dessus du vulgaire, pour oser décider ce que Brutus doit faire ? [ID., M. de César, III, 2]
Comme je n'ai jamais eu le caractère bien stoïque, je payais moins patiemment à la nature le tribut de douleur qu'elle m'imposait tous les ans [MARMONTEL, Mém. v]
Combien de fois ainsi mon esprit abattu A cru s'envelopper d'une froide vertu, Et, rêvant de Zénon la trompeuse sagesse Sous un manteau stoïque a caché sa faiblesse ! [LAMART., Méd. I, 18]
Il se dit quelquefois de ce qui sent la doctrine de Zénon.
On peut donner plusieurs causes de cette coutume si générale des Romains de se donner la mort : le progrès de la secte stoïque qui encourageait.... [MONTESQ., Rom. 12]
S. m. Se dit quelquefois pour stoïcien.
Ce que les stoïques proposent est difficile et si vain ! les stoïques pensent que tous ceux qui ne sont point au haut degré de sagesse sont également vicieux [PASC., Pens. XXV, 136, édit. HAVET.]
Qu'un stoïque aux yeux secs vole embrasser la mort, Moi je pleure et j'espère [A. CHÉN., la Jeune captive]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Si est la pitié passion vicieuse aux stoïcques [MONT., I, 3]
    La définition stoïque de l'amour [donnée par les stoïciens] [ID., I. 212]
    La secte stoïcque [MONT., I, 240]

ÉTYMOLOGIE

  • Du grec, portique, à cause que Zénon donnait son enseignement sous un portique à Athènes.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    STOÏQUE. Ajoutez :
    Il s'est dit pour stoïcisme.
    Le stoïque est une belle et noble chimère [SAINT-SIMON, dans Scènes et portraits choisis, etc. par Eug. de Lanneau, Paris, 1876, t. II, p. 415]

stoïque

STOÏQUE. adj. des deux genres. Qui tient de l'insensibilité et de la fermeté que s'imposaient les stoïciens. Vertu stoïque. Moeurs stoïques. Visage stoïque. Coeur, âme, courage stoïque. Maxime stoïque.

Il s'emploie substantivement pour désigner Celui qui pratique le stoïcisme. C'est un stoïque.

Synonymes et Contraires

stoïque

adjectif stoïque
Traductions

stoïque

stoic

stoïque

[stɔik] adjstoical