strideur

(Mot repris de strideurs)

STRIDEUR

(stri-deur) s. f.
Qualité d'un bruit perçant et vibrant.
La voix habituelle du cygne privé est plutôt sourde qu'éclatante ; c'est une sorte de strideur, parfaitement semblable à ce que le peuple appelle le jurement du chat [BUFF., Ois. t. XVII, p. 35]
Tout le monde sait que l'on fait cesser par un grand bruit la strideur incommode des grillons [ID., Suppl. à l'hist. nat. Œuvr. t. IX, p. 196]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Strideur [, dans Jehan Lemaire, d'après PALSGRAVE, p. 22]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. stridor ; espagn. estridor ; ital. stridore ; du lat. stridorem (voy. STRIDENT).

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • STRIDEUR. - HIST. Ajoutez : XIIe s.
    En la pense [pensée] est la rage, et es dens la strendors [, li Dialoge Gregoire lo pape, 1876, p. 369]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877