suavité

(Mot repris de suavités)
Recherches associées à suavités: ineluctable

suavité

n.f.
Qualité de ce qui est suave : La suavité de la voix d'un chanteur de charme charme, douceur
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

suavité

(sɥavite)
nom féminin
qualité de ce qui est doux, agréable, suave La suavité de son chant est troublante.
Kernerman English Multilingual Dictionary © 2006-2013 K Dictionaries Ltd.

SUAVITÉ

(su-a-vi-té) s. f.
Qualité de ce qui est suave. La suavité de cette odeur. La suavité d'une mélodie. Les compositions de ce peintre ont une suavité enchanteresse. Fig.
Leur miel [de paroles] dans tous mes sens fait couler à longs traits Une suavité qu'on ne goûta jamais [MOL., Tart. IV, 5]
Terme de spiritualité. Certaine douceur qui se fait sentir à l'âme quand Dieu la favorise.
Dieu veut prendre le cœur par suavité [BOSSUET, Lett. Corn. 107]
Il faut que ces vœux soient dignes de vous et assez purs pour monter en odeur de suavité jusqu'aux pieds de votre trône [MASS., Panég. St Franç. de Paule.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    La suaviteit de la contemplation [, Job, p. 483]
  • XVe s.
    L'œuvre de justice est reformatif de toutes injures, et y met la douceur et suavité de paix [JUVÉNAL DES URSINS, Charles VI, 1414]
    La suavité et doulceur qui est promise aux vrays renonçans du monde [, Intern. consol. II, 20]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. suavetat ; espagn. suavidad ; ital. suavità ; du lat. suavitatem, de suavis, suave. L'ancienne langue avait aussi soatime ou soatune, qui représente suavitudinem.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

    SUAVITÉ. Ajoutez :
    Il se dit aussi du caractère moral.
    Et telle était la suavité, la politesse de leurs mœurs [de Le Brun et Bourdon] que, pour se rapprocher l'un de l'autre, chacun de son côté était disposé à faire le premier pas [DE MONTAIGLON, Hist. de l'Acad. de peinture (Mém. attribués à H. Testelin), t. II, p. 24]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

suavité

SUAVITÉ. n. f. Qualité de ce qui est suave. La suavité de ce parfum. La suavité de cette mélodie. La suavité de son pinceau. Les compositions de ce musicien ont une suavité enchanteresse.

Il désigne, en termes de Spiritualité, Certaine douceur qui se fait sentir à l'âme, quand Dieu la favorise. Sainte Thérèse éprouvait des suavités merveilleuses.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

suavité

Suavité, Suauitas.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Synonymes et Contraires

suavité

nom féminin suavité
Littéraire. Caractère suave.
Le Grand Dictionnaire des Synonymes et Contraires © Larousse 2004
Traductions

suavité

מתיקות (נ), מְתִיקוּת