subdélégué, ée

SUBDÉLÉGUÉ, ÉE

(sub-dé-lé-ghé, ghée) part. passé de subdéléguer
Officier subdélégué par l'intendant de la province pour informer. S. m. Celui qu'une personne revêtue de quelque autorité a commis pour agir, négocier en sa place.
M. Boistel, qui est le véritable intendant, quoiqu'il n'ait que la qualité de subdélégué de M. de Breteuil [PELLISSON, Lett. hist. t. III, p. 261]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877