subdéléguer

(Mot repris de subdéléguant)

subdéléguer

v.t.
Déléguer qqn dans une fonction ou une mission pour laquelle on a été soi-même délégué.

SUBDÉLÉGUER

(sub-dé-lé-ghé) v. a.
Il se conjugue comme léguer. Il se dit d'un homme investi de quelque autorité publique qui commet quelqu'un pour agir en sa place.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Le pape ne peut par luy ni par son legat a latere, ou par ses subdeleguez, exercer jurisdiction sur les sujets du roy, .... [P. PITHOU, 31]
    Le legat a latere ne peut deputer vicaire ou subdeleguer pour l'exercice de sa legation sans le consentement exprès du roy [ID., 58]

ÉTYMOLOGIE

  • Sub, sous, et déléguer.

subdéléguer

SUBDÉLÉGUER. v. tr. Commettre avec pouvoir d'agir, de négocier; il se dit lorsqu'un homme, investi de quelque autorité par son prince, par son gouvernement, commet quelqu'un pour agir en sa place. L'intendant de la province subdélégua tel officier pour informer.

Absolument, Un légat, en France, ne pouvait subdéléguer pour l'exercice de sa légation, sans l'exprès consentement du roi.

Le participe passé SUBDÉLÉGUÉ s'emploie aussi comme nom masculin. Les intendants des provinces avaient des subdélégués dans les principales villes de leur intendance. Il était subdélégué dans cette ville.