sublimation

(Mot repris de sublimations)

sublimation

n.f.
1. Passage d'un corps de l'état solide à l'état gazeux : La sublimation du camphre.
2. Litt. Transformation de certains instincts en des sentiments moraux ou esthétiques élevés.

SUBLIMATION

(su-bli-ma-sion) s. f.
Terme de chimie. Opération par laquelle un corps solide, volatilisé par la chaleur dans un vase clos, arrive contre la paroi supérieure de ce vase, où il repasse à l'état solide et s'y fixe.
Il [M. Geoffroy le cadet] montra à la compagnie un petit pain de ce sel [ammoniaque], en tout semblable à celui qu'on nous apporte du Levant, excepté qu'il paraissait résulter de la sublimation, comme il en résultait en effet [MAIRAN, Élog. de Lémery.]
Action volcanique qui produit diverses substances minérales.
Les volcans donnent, par sublimation, des matières ferrugineuses qui ont du magnétisme et des pôles [BUFF., Min. t. IX, p. 158]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Qui en veult medecine avoir Mercuriale, en son vessel Le mestra dedens le fournel Pour faire sublimation, Qui est de Dieu un noble don [, la Font. 455]

ÉTYMOLOGIE

  • Ital. sublimazione ; du lat. sublimationem, de sublimare (voy. SUBLIMER). Sublimation de France [élévation de la nation française], Chron. de St-Denis, t. II, f° 12, dans LACURNE.

sublimation

SUBLIMATION. n. f. T. de Chimie. Opération qui consiste à faire passer directement un corps de l'état solide à l'état gazeux, le plus souvent pour le purifier.
Synonymes et Contraires

sublimation

nom féminin sublimation
Littéraire. Fait de sublimer un sentiment.
Traductions

sublimation

אידוי (ז), האדרה (נ), המראה (נ), נדיפה (נ), עידון (ז), שגב (ז), הַאֲדָרָה

sublimation

Sublimation