submergé, ée

SUBMERGÉ, ÉE

(sub-mèr-jé, jée) part. passé de submerger
Plongé sous l'eau.
Les inondations du Nil durent, pendant des siècles, écarter tous les colons d'une terre submergée quatre mois de l'année [VOLT., Mœurs, Introd.]
Ce petit Etat des sept Provinces-Unies, pays fertile en pâturages, mais stérile en grains, malsain, et presque submergé par la mer [ID., Louis XIV, 2]
Dans le détroit du Sund nos vaisseaux submergés [DUCIS, Hamlet, I, 1]
Fig.
Voilà cette pauvre Vibraye submergée dans les plaisirs [SÉV., 3 janv. 1680]
Toutes les institutions sociales dans lesquelles nous nous trouvons submergés, étoufferaient en lui la nature, et ne mettraient rien à la place [J. J. ROUSS., Ém. I]
Terme de botanique. Se dit des plantes qui, ordinairement submergées, élèvent leurs fleurs hors de l'eau au moment de la fécondation, et redescendent sous l'eau aussitôt après.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877