subrécot

SUBRÉCOT

(su-bré-ko) s. m.
Terme familier. Surplus de l'écot ; supplément de dépense.
Fig. Demande imprévue qui vient par-dessus les autres. Nous étions convenus de tout ; il m'a demandé tant de subrécot.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. subre, sur, et écot.

subrécot

SUBRÉCOT. s. m. Le surplus de l'écot, ce qu'il en coûte au delà de ce qu'on s'était proposé de dépenser. Ils voulaient ne dépenser chacun que dix francs, il y a eu trois francs de subrécot par tête.

Il se dit figurément d'Une demande qui vient par-dessus les autres, et à laquelle on ne s'attendait point. Nous étions convenus de cela, il m'a demandé telle chose par subrécot, de subrécot. Dans les deux acceptions, il est familier.

subrécot


SUBRÉCOT, s. m. [Su-bréko: 2e é fer.] Le surplus de l'écot: ce qui reste à payer au-delà de ce qu'on croyait dépenser dans une partie de plaisir. = Figurément (st. fam.) Demande qui vient par-dessus les autres, et à laquelle on ne s'atendait pas.