subrécot

SUBRÉCOT

(su-bré-ko) s. m.
Terme familier. Surplus de l'écot ; supplément de dépense.
Fig. Demande imprévue qui vient par-dessus les autres. Nous étions convenus de tout ; il m'a demandé tant de subrécot.

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. subre, sur, et écot.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

subrécot

SUBRÉCOT. s. m. Le surplus de l'écot, ce qu'il en coûte au delà de ce qu'on s'était proposé de dépenser. Ils voulaient ne dépenser chacun que dix francs, il y a eu trois francs de subrécot par tête.

Il se dit figurément d'Une demande qui vient par-dessus les autres, et à laquelle on ne s'attendait point. Nous étions convenus de cela, il m'a demandé telle chose par subrécot, de subrécot. Dans les deux acceptions, il est familier.

Dictionnaire de L'Académie française 6th Edition © 1835

subrécot


SUBRÉCOT, s. m. [Su-bréko: 2e é fer.] Le surplus de l'écot: ce qui reste à payer au-delà de ce qu'on croyait dépenser dans une partie de plaisir. = Figurément (st. fam.) Demande qui vient par-dessus les autres, et à laquelle on ne s'atendait pas.

Jean-François Féraud's Dictionaire critique de la langue française © 1787-1788