subrogé, ée

SUBROGÉ, ÉE

(sub-ro-jé, jée) part. passé de subroger
Subrogé en la place d'un créancier. Fig.
Les Juifs, auxquels vous [chrétiens] vous vantez d'avoir été subrogés [VOLT., Jenni, 10]
Subrogé tuteur, celui qui est nommé par les parents et par le juge pour veiller aux intérêts du mineur en tutelle, et surtout pour défendre ses droits quand les intérêts du mineur et de son tuteur sont opposés.
Dans toute tutelle il y aura un subrogé tuteur nommé par le conseil de famille [, Code civ. art. 420]