subverti, ie

SUBVERTI, IE

(sub-vèr-ti, tie) part. passé de subvertir
Ma raison subvertie [ST-AMANT, Œuv. p. 14]
Tout était subverti, quand on disputait sur des choses inintelligibles [VOLT., Pr. de Bab. 8]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877