sumac

sumac

[ symak] n.m. [ d'un mot ar. ]
Arbre des régions chaudes, fournissant des vernis, des laques et des tanins.

SUMAC

(su-mak) s. m.
Genre de la famille des térébinthacées ; on y distingue : le sumac des corroyeurs, rhus coriaria, L. arbrisseau de l'Europe méridionale ; le sumac vénéneux, rhus toxicodendrum, L. arbrisseau de l'Amérique ; et le sumac au vernis, dont le suc, également vénéneux, sert, chez les Japonais, à vernir les ustensiles de bois.
Nom donné par les teinturiers aux feuilles, fleurs, baies et graines de sumac, récoltées, séchées et réduites en poudre plus ou moins grossière.
Sumac ou sommac et herbe de maroquin, le 100 pesant payera 10 sols, [, Tarif, 18 sept. 1664]
On a dit aussi sommail.
Vieil sommail qui a servi à passer les maroquins, [, Règl. sur les manuf. août 1669, teinturiers en laine, art. 6]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Eau de forge, en laquelle on auroit fait bouillir sumach et roses rouges [PARÉ, VIII, 25]

ÉTYMOLOGIE

  • Esp. zumaque ; portug. summagre ; de l'arabe sommak.

sumac

SUMAC. n. m. T. de Botanique. Genre d'arbres et d'arbrisseaux à feuilles alternes, qui comprend un grand nombre d'espèces. Sumac des teinturiers. Sumac des corroyeurs. Sumac vénéneux. Sumac vernis.
Traductions

sumac

sumac