superflu

superflu, e

adj. [ du lat. superfluere, déborder ]
Qui est de trop : Le sapin est assez décoré, cette guirlande est superflue inutile ; indispensable, nécessaire redondant, superfétatoire [sout.]

superflu

n.m.
Ce qui est au-delà du nécessaire : Ils ont appris à se passer du superflu.

superflu

SUPERFLU, UE. adj. Qui est de trop. Ces meubles, ces ornements sont superflus. Dépense superflue. Train superflu.

Il signifie aussi Qui est inutile. Des paroles superflues. Des raisonnements superflus. Regrets superflus. Soins superflus.

SUPERFLU s'emploie aussi comme nom masculin et désigne Ce qui est de trop, ce qui est au-delà du nécessaire. Les sages ne désirent que le nécessaire, ils se mettent peu en peine du superflu. Le superflu, chose si nécessaire. Donner un peu de son superflu.

superflu

Superflu, et ne servant de rien, Superfluus, Superuacaneus, Superuacuus.

Tout le superflu qu'on couppe de quelque chose que ce soit, Putamen.

Superflu et excessif en vivres, habits, et autres choses, Luxuriosus, Sumptuosus.

Estre superflu, et estre trop abondant, Superfluere.

Estimer superflu, Habere superuacuum.

Homme qui n'est point superflu à expliquer quelque chose, Pressus homo in explicanda re aliqua.

Purger une chose, et oster tout le superflu, Disputare.

Oster tout le superflu de quelque chose, et la polir bien nettement, Limare.

superflu


SUPERFLU, ÛE, adj. SUPERFLUITÉ, s. f. [2e ê ouv. 3e lon. au 2d.] Superflu, 1°. Qui est de trop. "Meubles, ornemens superflus; dépense superflûe. = S. m. "Se contenter du nécessaire et mépriser le superflu. "Le superflu des riches est le patrimoine des paûvres. "Avoir beaucoup d'esprit et point de jugement; c'est avec le superflu manquer du nécessaire. L'Ab. Trublet. "La Natûre et la Raison demandent le nécessaire: elles désirent même le comode: L'orgueuil et la sensualité veulent le superflu et l'excessif. Id. "Altérer sa santé par l'excès dans les plaisirs, c'est se priver du nécessaire pour le superflu. ID. = 2°. Inutile. "Regrets, raisonemens superflu; paroles superflûes. "Il est superflu d'entreprendre l'Éloge de ce Recueuil, disent les Éditeurs des Discours de M. Thomas.
   Rem. Superflu, substantif, n'a point de pluriel: on dit a plusieurs: votre superflu doit être employé à secourir les paûvres; et non pas vos superflus. = * M. l'Ab. Monnier pour faire rimer superflu avec un pluriel, lui done une s, même au singulier: c'est une licence plus que poétique.
   Secours oferts, donés, acceptés et rendus,
   Forment les anneaux d'une chaîne.....
   Le Riche à l'Indigent ofre son superflus;
   L'Indigent ofre au Riche et ses brâs et sa peine.
   SUPERFLUITÉ, ce qui est superflu. " La superfluité est vicieûse en toutes chôses: à quoi bon cette superfluité? "Il faut retrancher les superfluités.
   Un Poète à la Cour est de bien mince aloi,
   Des superfluités il est la plus futile.
       PIRON.

Synonymes et Contraires

superflu

adjectif superflu
2.  Qui n'apporte rien d'important.

superflu

nom masculin superflu
Traductions

superflu


superflue

superfluous, superfluity, inessential, needless, redundantייתור (ז), יתיר (ת), מותרות (נ״ר), מיותר (ת), עודפות (נ), יַתִּיר, מְיֻתָּרoverbodig, overtollig, (het) overtollige, teveelüberflüssignenecesasuperfluoизлишнийsoprappiù, superfluo多餘overflødig불필요한 (sypɛʀfly)
adjectif
qui n'est pas utile des précautions superflues

superflu

[sypɛʀfly]
adjsuperfluous
nm
le superflu → the superfluous