supplanter

(Mot repris de supplantées)

supplanter

v.t. [ du lat. supplantare, renverser par un croc-en-jambe, de planta, plante du pied ]
1. Écarter qqn de la place qu'il occupe pour se substituer à lui : Sa collègue l'a supplantée au secrétariat détrôner, évincer
2. Prendre la place de qqch dans l'usage qui en est fait : Le lecteur de DVD est en train de supplanter le magnétoscope remplacer

supplanter

(syplɑ̃te)
verbe transitif
1. prendre la place de qqn, l'écarter Ils l'ont supplanté sur ce poste.
2. remplacer un usage, une habitude La technique numérique supplante la technique analogique.

supplanter


Participe passé: supplanté
Gérondif: supplantant

Indicatif présent
je supplante
tu supplantes
il/elle supplante
nous supplantons
vous supplantez
ils/elles supplantent
Passé simple
je supplantai
tu supplantas
il/elle supplanta
nous supplantâmes
vous supplantâtes
ils/elles supplantèrent
Imparfait
je supplantais
tu supplantais
il/elle supplantait
nous supplantions
vous supplantiez
ils/elles supplantaient
Futur
je supplanterai
tu supplanteras
il/elle supplantera
nous supplanterons
vous supplanterez
ils/elles supplanteront
Conditionnel présent
je supplanterais
tu supplanterais
il/elle supplanterait
nous supplanterions
vous supplanteriez
ils/elles supplanteraient
Subjonctif imparfait
je supplantasse
tu supplantasses
il/elle supplantât
nous supplantassions
vous supplantassiez
ils/elles supplantassent
Subjonctif présent
je supplante
tu supplantes
il/elle supplante
nous supplantions
vous supplantiez
ils/elles supplantent
Impératif
supplante (tu)
supplantons (nous)
supplantez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais supplanté
tu avais supplanté
il/elle avait supplanté
nous avions supplanté
vous aviez supplanté
ils/elles avaient supplanté
Futur antérieur
j'aurai supplanté
tu auras supplanté
il/elle aura supplanté
nous aurons supplanté
vous aurez supplanté
ils/elles auront supplanté
Passé composé
j'ai supplanté
tu as supplanté
il/elle a supplanté
nous avons supplanté
vous avez supplanté
ils/elles ont supplanté
Conditionnel passé
j'aurais supplanté
tu aurais supplanté
il/elle aurait supplanté
nous aurions supplanté
vous auriez supplanté
ils/elles auraient supplanté
Passé antérieur
j'eus supplanté
tu eus supplanté
il/elle eut supplanté
nous eûmes supplanté
vous eûtes supplanté
ils/elles eurent supplanté
Subjonctif passé
j'aie supplanté
tu aies supplanté
il/elle ait supplanté
nous ayons supplanté
vous ayez supplanté
ils/elles aient supplanté
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse supplanté
tu eusses supplanté
il/elle eût supplanté
nous eussions supplanté
vous eussiez supplanté
ils/elles eussent supplanté

SUPPLANTER

(su-plan-té) v. a.
Faire perdre à quelqu'un le crédit, la faveur, l'affection, l'établissement qu'il avait auprès d'une personne, et prendre sa place.
C'est trop de nous supplanter [auprès de nos dames], et de nous supplanter avec nos propres habits [MOL., Préc. 16]
Thémistocle, qui avait formé en lui-même le dessein de supplanter les Lacédémoniens, et de substituer les Athéniens à leur place dans le gouvernement de la Grèce [ROLLIN, Hist. anc. Œuv. t. III, p. 289, dans POUGENS]
Qu'il s'offre à ce vertueux du siècle une occasion sûre de décréditer un ennemi, ou de supplanter un concurrent ... [MASS., Pet. carême, Gloire hum.]
L'intrigue supplante les plus grands talents ; des hommes souples et bornés s'élèvent aux premières places [ID., ib. Écueils, Piété des grands]
Elle [Mme de Maintenon] fait venir, de bonne foi, la religion au secours de ses charmes usés, pour supplanter sa bienfaitrice devenue sa rivale [VOLT., Louis XIV, 27]
Se supplanter, v. réfl. Travailler l'un contre l'autre pour se déposséder réciproquement.
Pour se supplanter, ils [les fils de Nizam, en Inde] eurent recours tour à tour aux armes, aux trahisons, au poison, aux assassinats [RAYNAL, Hist. phil. v, 34]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    E tu purceinsis mei de vertut à bataille, e supplantas les esdrechans [ceux qui se dressent] encuntre mei [, Liber psalm. p. 21]
    Guarde mei, sire.... e de feluns humes delivre mei, chi penserent à supplanter les miens pas [, ib. p. 217]
  • XIIIe s.
    C'est la prescience divine Qui tout set et riens ne devine.... Ne n'a pas por ce sozplanté Pooir de franche volonté [, la Rose, 17691]
  • XIVe s.
    Qui aucun petitbien emprent, Et s'i commence à delitter, Li poet cils biens tant profiter, Qu'il en het les maus et despite Pour ce bien que en lui abbitte, Qui d'autres biens atrait plenté, Et en sont li mal susplanté [J. DE CONDÉ, t. II, p. 165]
  • XVe s.
    Par multitude de ses osts [Alexandre] supplanta la terre, humilia les regions, espoventa les peuples [CHASTEL., Chr. du duc Philippe, proesme.]
  • XVIe s.
    Pour autant qu'il sentoit son desir reprochable, sa passion incurable, et sa raison de tout poinct supplantée, il resolut d'abandonner la vie [AMYOT, Démétr. 52]
    Si j'avois en ma possession les evenements incogneus, j'en penserois très facilement supplanter les cogneus, en toute espece d'exemples [MONT., III, 24]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. sosplantar ; espagn. suplantar ; ital. soppiantare ; du lat. supplantare, de sub, sous, et planta, la plante du pied.

supplanter

SUPPLANTER. v. tr. Faire perdre à quelqu'un le crédit, la faveur, l'autorité, la situation qu'il avait, et se mettre à sa place. Il a supplanté son rival. Après avoir été longtemps populaire, il a été supplanté par d'autres dans la faveur publique. Vous l'avez aisément supplanté dans les bonnes grâces de cette femme.

supplanter


SUPPLANTER, ou SUPLANTER, v. a. Ruiner quelqu'un dans l'esprit d'un Protecteur, d'un Maître, et se mettre à sa place: il a suplanté tous ses concurrens.

Synonymes et Contraires

supplanter

verbe supplanter
1.  Écarter quelqu'un d'un poste.
2.  Remplacer quelque chose.
Traductions

supplanter

onderkruipen

supplanter

supplant, supersede

supplanter

[syplɑ̃te] vt → to supplant