surier

SURIER

(su-rié) s. m.
Chêne liége.

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. suber, liége.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SURIER. Ajoutez :
    La partie boisée de la commune de Meylan consiste en suriers, pins taillis [, Enquête sur les incendies des Landes, p. 242, 1873]
  • On le trouve aussi écrit surrier.
    La valeur de l'hectare peuplé en surriers varie de 800 à 2000 francs, [, ib. p. 109]
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877