suros

SUROS

(su-rô) s. m.
Terme de vétérinaire. Tumeur osseuse qui se développe sur le canon du cheval ou du bœuf. Suros simple, celui qui est éloigné du tendon et ne peut nuire à l'animal ; suros double ou chevillé, celui qui se présente de chaque côté du canon, comme s'il était traversé par une cheville ; suros tendineux, celui qui est placé près des tendons. Plusieurs suros placés les uns près des autres forment ce qu'on nomme fusée. Le suros placé près de l'articulation du boulet porte le nom d'osselet. Fig.
Tiennette n'a ni suros ni malandre [LA FONT., Troq.]

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Tuit faucon qui ont les piez gros et les genoils plains de nous [nœuds] autressi comme souros [BRUN. LATINI, Trésor, p. 203]
  • XIVe s.
    Advise qu'il n'y ait [à la jambe du cheval] esparvain, molette, suros dedens la jambe ou dehors [, Ménagier, II, 3]
  • XVIe s.
    Les suros [du cheval] se guerissent par emplastres faits d'un oignon cuit sous la braise.... [O. DE SERRES, 983]

ÉTYMOLOGIE

  • Sur 1, et os.

suros

SUROS. n. m. T. d'Art vétérinaire. Tumeur osseuse qui se forme sur la jambe du cheval.

suros

Suros, Qui vient aux chevaux, comme qui diroit, Superos, huius superossis.