surprise

(Mot repris de surprîtes)

surprise

n.f. [ du p. passé de surprendre ]
1. État de qqn qui est frappé par qqch d'inattendu : L'annonce de sa démission a causé une grande surprise étonnement, stupéfaction, stupeur
2. Événement inattendu ; coup de théâtre : Tout s'est déroulé sans surprise comme prévu
3. Cadeau ou plaisir inattendu fait à qqn : J'ai une surprise pour toi !
4. (Employé en appos., avec ou sans trait d'union) Se dit d'une chose inattendue et soudaine : Un cadeau surprise. Une visite-surprise.
Par surprise,
à l'improviste ; en prenant au dépourvu : Attaquer l'ennemi par surprise.

SURPRISE

(sur-pri-z') s. f.
Action par laquelle on prend ou l'on est pris à l'improviste.
Ah ! que je crains vos nuits, et la surprise de l'air de Grignan ! [SÉV., 1er nov. 1688]
Nous devrions être assez convaincus de notre néant ; mais, s'il faut des coups de surprise à nos cœurs enchantés de l'amour du monde, celui-ci [la mor de Madame] est assez grand et assez terrible [BOSSUET, Duch. d'Orléans.]
J'ai vu des gens vouloir, par des surprises, accoutumer les enfants à ne s'effrayer de rien la nuit ; cette méthode est très mauvaise [J. J. ROUSS., Ém. II]
Cette éternelle surprise de l'amour, sujet unique des comédies de Marivaux, est la principale critique qu'il ait essuyée sur le fond de ses pièces [D'ALEMB., Élog. Mariv.]
Action par laquelle on attaque à l'improviste.
Pendant que le duc d'Enghien s'avance pour recevoir la parole des vaincus, ceux-ci, toujours en garde, craignent la surprise de quelque nouvelle attaque [BOSSUET, Louis de Bourbon.]
Comme il avait ordre de ménager les troupes, et que d'ailleurs il craignait les surprises [FLÉCH., Hist. de Théodose, III, 63]
Quand les descendants d'Hercule revinrent au Péloponnèse, Cresphonte obtint par surprise le trône de Messénie [BARTHÉL., Anach. ch. 41]
Action inattendue par laquelle on induit ou est induit en erreur ou en faute.
Une femme d'honneur peut avouer sans honte Ces surprises des sens que la raison surmonte [CORN., Poly. I, 3]
Vous voyez, mon père, que le degré éminent où sont les papes ne les exempte pas de surprise [PASC., Prov. XVIII]
Étonné d'un tel discours, selon lequel tous les péchés de surprise ne pourraient être imputés [ID., ib. IV]
Le pontife parlait ensuite des fautes que les rois pouvaient commettre ; mais il supposait toujours qu'ils n'y tombaient que par surprise ou par ignorance [BOSSUET, Hist. III, 3]
On s'éclaire les uns les autres [dans une discussion] ; et celui dont l'espérance est dans la surprise veut avoir le moins de témoins qu'il peut [ID., Rem. Réponse, VIII, 7, 26]
Il dit.... que les meilleurs rois étaient malheureux en ce qu'ils faisaient souvent, par la surprise des flatteurs, les maux qu'ils ne voulaient pas [FÉN., Tél. VI]
C'est.... le plus grand service qu'on puisse rendre aux princes, de leur faire voir la surprise qu'eux et leurs ministres souffrent, quoique bien intentionnés... [BOISGUILLEB., Disc. sur la nat. des rich. III]
Il est encore plus glorieux d'avouer sa surprise que de n'avoir pas été surpris [MASS., Pet. carême, Écueils.]
Sentiment qu'on éprouve en face de l'inattendu, étonnement, trouble.
Mais, seigneur, d'où vient cette surprise ? [CORN., Sertor. IV, 1]
Ce changement est grand, ma surprise est extrême [RAC., Bérén. III, 2]
Cette lettre me jeta dans une étrange surprise [FÉN., Tél. XII]
Ce qui fait les grandes beautés, c'est lorsqu'une chose est telle que la surprise est d'abord médiocre, qu'elle se soutient, augmente et nous mène ensuite à l'admiration [MONTESQ., Goût, Progression de la surprise]
La surprise est toujours le premier mouvement des sots [COMTE DE CAYLUS (GROSLEY), Œuvr. t. IX, p. 262, dans POUGENS]
Comme les plaisirs de l'esprit ne sont que des plaisirs de surprises [BARTHÉL., Anach. ch. 58]
[Le décorateur] De surprise en surprise et l'amuse et l'entraîne, D'une scène qui fuit fait naître une autre scène [DELILLE, Jard. IV]
Petite botte renfermant un ressort qui se détend lorsqu'on lève le couvercle et qui présente un objet inattendu. On dit aussi boîte à surprise.
Cadeau, plaisir inattendu que l'on fait à quelqu'un. Il a fait à sa femme une surprise pour le jour de sa fête.
Pièce qui sert à assurer l'effet de la sonnerie dans une horloge.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    Sans paier à nous ne à nos successeurs seigneurs de Joinville tailles, prises, surprises, courvées.... [DU CANGE, surprisia.]
  • XVIe s.
    Et après le soupper, qui fust fort excellent pour une surprise, M. de Vieilleville se retira au logis [CARL., VIII, 31]
    Surprise [action de surprendre] [AMYOT, Cam. 47]

ÉTYMOLOGIE

  • Surpris.

surprise

SURPRISE. n. f. Action par laquelle on surprend. Il s'est rendu maître de cette place par surprise. Il a usé de surprise. Pour éviter les surprises, je ne traiterai avec lui que par écrit. Se défendre de la surprise des sens, des surprises de l'amour-propre.

Il signifie aussi Étonnement, état de l'esprit qui est frappé par quelque chose d'inattendu. Cet accident a causé une grande surprise. Tout le monde fut dans une profonde surprise. Je ne reviens pas de ma surprise. Éprouver une douce surprise. Ménager à quelqu'un une surprise agréable. Aller de surprise en surprise.

Il se dit spécialement d'un Cadeau, d'un plaisir inattendu. Faire une surprise à quelqu'un.

Synonymes et Contraires

surprise

nom féminin surprise
État de quelqu'un qui est surpris.
Traductions

surprise

Überraschungsurpriseverrassing, surprise, onverwacht geschenk, verbazing, verwonderingהפתעה (נ), השתאות (נ), השתוממות (נ), התפלאות (נ), פתיעה (נ), פתע (ז), תהייה (נ), תימהון (ז), תמיהה (נ), תְּהִיָּה, תְּמִיהָה, הַפְתָּעָה, הִשְׁתָּאוּת, הִשְׁתּוֹמְמוּתέκπληξηsurpresaсюрприз, удивлениеimprovvista, sorpresa, sopresaمُفَاجَأَةpřekvapeníoverraskelsesorpresayllätysiznenađenje驚き놀람overraskelseniespodziankaöverraskningความประหลาดใจsürprizsự ngạc nhiên惊喜изненада驚喜 (syʀpʀiz)
nom féminin
ce qui étonne une bonnemauvaise surprise

surprise

[syʀpʀiz] nf
(= événement) → surprise
faire une surprise à qn → to give sb a surprise
voyage sans surprises → uneventful journey
une bonne surprise → a nice surprise
une mauvaise surprise → a nasty surprise
(= état, émotion) → surprise
La surprise de leurs adversaires fut totale → Their adversaries were completely taken by surprise.
À sa grande surprise, on accepta sa proposition → To his great surprise, his suggestion was accepted.
(autre locution) par surprise → by surprise