susurration

SUSURRATION

(su-zu-rra-sion) s. f.
Bruit léger d'une personne qui parle à voix basse.
N'ayez pas peur, Cynthie ; ce n'est que la susurration des roseaux inclinés par votre passage dans leur forêt mobile [CHATEAUBR., dans le Dict. de DOCHEZ.]

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Susurration qui est diminution de la renommée d'autrui par paroles secrettes e occultes [, Les Triomphes de la noble dame, f° 294]

ÉTYMOLOGIE

  • Lat. susurrationem, murmure.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

  • SUSURRATION. - HIST. XVIe s. Ajoutez :
    Certes je crains.... qu'il n'adviengne qu'il y ait entre vous contentions, envies, yres, discordes, detractions, susurrations, orgueils, seditions [, II Cor. XII, 20, Nouv. Test. éd. Lefebvre d'Étaples, Paris, 1525]