syncelle

SYNCELLE

(sin-sè-l') s. m.
Nom, dans l'ancienne Église grecque, d'une sorte d'officier placé auprès des patriarches, des évêques, etc. pour avoir inspection sur leur conduite.
George, syncelle de Taraise, patriarche de Constantinople, vivait vers la fin du VIIIe siècle [LARCHEY, Instit. Mém. hist. et litt. anc. t. I, p. 198]
Le syncelle logeait au palais épiscopal, pour que l'évêque eût toujours un surveillant à sa porte [AM. THIERRY, Revue des Deux-Mondes, 1er nov. 1871, p. 26]
Syncelle pontifical, titre que les empereurs de Constantinople donnaient aux prélats.

ÉTYMOLOGIE

  • En grec, mot hybride, du grec, avec, et cella, cellule : proprement qui vit dans la même cellule.