tâtons

(Mot repris de tâtèrent)

à tâtons

loc. adv.
1. En tâtonnant : Elle avançait à tâtons dans l'obscurité à l'aveuglette
2. Fig. Sans vraie méthode, en hésitant : Essayer à tâtons de construire un dialogue avec les jeunes.

tâtons

(atatɔ̃)
adverbe
en touchant ce qu'il y a autour de soi pour se repérer avancer à tâtons

TÂTONS (À)

(tâ-ton ; l's ne se prononce pas, même devant une voyelle, dit Chifflet, Gramm. p. 216) loc. adv.
En tâtonnant dans l'obscurité.
On chercha, en s'éveillant comme à tâtons, les lois, on ne les trouva plus [RETZ, Mém. t. I, liv. II, p. 140, dans POUGENS]
Pendant que Destin courait à tâtons après ceux qui avaient enlevé Angélique [SCARR., Rom. com. II, 2]
Ils iront à tâtons comme dans les ténèbres [SACI, Bible, Job, XII, 25]
Notre commerce à tâtons [Mme du Deffant aveugle et Voltaire ayant mal aux yeux] devient vif, madame [VOLT., Lett. Mme du Deffant, 27 juin 1764]
Ce sont des enfants de la messe de minuit, qui cherchent Dieu à tâtons, se dit de débauchés qui profitent de l'occasion de ce jour-là.
Fig. D'une manière incertaine ; en essayant de divers moyens dont on n'est pas sûr.
Nous vivons à tâtons, et dans ce monde ici Souvent avec travail on poursuit du souci [RÉGNIER, Sat. III]
Je ne puis souffrir qu'au commencement d'une carrière où l'on ne marche encore qu'à tâtons, on prétende avoir atteint ceux qui sont au bout [BOURSAULT, Lett. nouv. t. II, p. 71, dans POUGENS]
Les gens qui n'ont point de principe dans les affaires, et qui n'ont point de vrai discernement des esprits, vont toujours comme à tâtons ; c'est un hasard quand ils ne se trompent pas [FÉN., Tél. XXII]
Il est difficile de pénétrer dans les profondeurs de l'histoire ancienne ; quand on y saisirait la vérité à tâtons, on ne serait jamais sûr de la tenir [VOLT., Dict. phil. Élie et Énoch.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Com avugles qui à tastons Va aucune chose cerchant [CRESTIEN DE TROYES, Cheval. au lyon, v. 1140]
  • XIVe s.
    Elle moult le dist à bas ton ; Pour ce l'acolay à taston ; Car nulle goute ni veoie [MACHAUT, p. 49]
  • XVIe s.
    Mon jugement ne marche qu'à tastons, chancelant, bronchant.... [MONT., I, 155]

ÉTYMOLOGIE

  • Tâter. Taston, substantif fait de taster. comme plongeon de plonger, a donné d'une part tastonner : agir en taston, et d'autre part à tastons ou à taston : à la façon des tastons ou du taston.

tâtons

TÂTONS (À). loc. adv. En tâtonnant dans l'obscurité. Marcher à tâtons.

Il se dit aussi figurément et signifie En tâtonnant faute des connaissances nécessaires, faute d'une méthode certaine. Chercher la vérité à tâtons. J'ai si peu de connaissance de ces choses que je n'y vais qu'à tâtons.

Traductions

tâtons

[tɑtɔ̃]
à tâtons adv
avancer à tâtons → to grope one's way forward
chercher à tâtons → to grope around for