taciturnité

TACITURNITÉ

(ta-si-tur-ni-té) s. f.
Humeur d'une personne taciturne.
Tant ce grand homme avait de flegme, et une taciturnité proportionnée à sa taille [SCARR., Rom. com. II, 17]
C'est beaucoup qu'il sorte quelquefois de ses méditations et de sa taciturnité pour contredire, et que, même pour critiquer, il daigne une fois le jour avoir de l'esprit [LA BRUY., V]
Terme de pathologie. Silence prolongé et morbide, un symptôme des affections nerveuses, et surtout de la mélancolie.
Silence que l'on garde.
M. Sidrac, qui avait jusque-là gardé le silence, parce que MM. Goudman et Grou avaient toujours parlé, sortit enfin de sa taciturnité [VOLT., Oreilles, 6]
Faut-il s'étonner si la taciturnité qu'ils [les maris] voient régner chez eux les en chasse ? [J. J. ROUSS., Ém. v.]
Fig.
Frappés d'étonnement à la vue de cette grande solitude [Moscou déserte], ils [les soldats français] répondaient à l'imposante taciturnité de cette Thèbes moderne par un silence aussi solennel [SÉGUR, Hist. de Nap. VIII, 5]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    Afin que les simples.... ne fussent pas escandalizés par sa taciturnité [de saint Paul] [, Intern. consol. II, 36]
  • XVIe s.
    Taciturnité [AMYOT, Fab. 2]

ÉTYMOLOGIE

  • Provenç. taciturnitat ; espagn. taciturnidad ; ital. taciturnità ; du lat. taciturnitatem, de taciturnus, taciturne.

taciturnité

TACITURNITÉ. n. f. Humeur, tempérament, état d'une personne taciturne. Demeurer dans une grande taciturnité. Il est peu usité.

taciturnité

Taciturnité, Taciturnitas.

Synonymes et Contraires

taciturnité

nom féminin taciturnité
Littéraire. Caractère taciturne.