taillandier

Recherches associées à taillandier: taillanderie

taillandier

n.m. [ de tailler ]
Fabricant d'articles de taillanderie.
Maxipoche 2014 © Larousse 2013

TAILLANDIER

(ta-llan-dié, ll mouillées, l'r ne se lie jamais) s. m.
Artisan qui fait toute sorte d'outils pour les charpentiers, les charrons, les laboureurs, comme faux, haches, cognées, serpes. Taillandier en pierre, l'ouvrier qui chez les anciens hommes fabriquait les haches et les couteaux en silex.
À toutes les époques, le taillandier en pierre, quand il a eu à travailler le silex et quelques autres roches à cassure écailleuse, a agi par pression plus souvent peut-être que par percussion [ROULIN, Acad. des sc. Comptes rendus, t. LXVII, p. 1293]

HISTORIQUE

  • XVe s.
    L'humble supplication des maistres des mestiers de taillandiers [tailleurs] et prepoinstiers [, Ordonn. mai 1481]
  • XVIe s.
    Le rang qui sont les petits mestiers : tourneur de toutes sortes de bois, taillandier ou maistres d'œuvre blanche [, Édit, avril 1597]

ÉTYMOLOGIE

  • Taillant.
Émile Littré's Dictionnaire de la langue française © 1872-1877

taillandier

TAILLANDIER. n. m. Artisan qui fait toute sorte d'outils tranchants pour les charpentiers, les charrons, les tonneliers, les laboureurs, etc., comme faux, haches, cognées, serpes, etc. Par apposition, Ouvrier taillandier.

Il se dit aussi de Celui qui fait commerce de ces outils.

Dictionnaire de L'Académie française 8th Edition © 1932-5

taillandier

Taillandier, m. acut. Qu'on appelle aussi faiseur d'oeuvre blanche, est l'ouvrier qui fait les coignées, sarpes, et autres gros instrumens taillans, dont on taille et trenche le bois.

Jean Nicot's Thresor de la langue française © 1606
Traductions

taillandier

edge-tool maker