tancer

(Mot repris de tanças)

tancer

v.t. [ lat. pop. tentiare, de tendere, tendre ]
Sout. Faire une remontrance à qqn ; réprimander : Elle les tança vertement admonester [litt.], sermonner

tancer

(tɑ̃se)
verbe transitif
faire des reproches à, gronder, blâmer tancer sévèrement qqn

tancer


Participe passé: tancé
Gérondif: tançant

Indicatif présent
je tance
tu tances
il/elle tance
nous tançons
vous tancez
ils/elles tancent
Passé simple
je tançai
tu tanças
il/elle tança
nous tançâmes
vous tançâtes
ils/elles tancèrent
Imparfait
je tançais
tu tançais
il/elle tançait
nous tancions
vous tanciez
ils/elles tançaient
Futur
je tancerai
tu tanceras
il/elle tancera
nous tancerons
vous tancerez
ils/elles tanceront
Conditionnel présent
je tancerais
tu tancerais
il/elle tancerait
nous tancerions
vous tanceriez
ils/elles tanceraient
Subjonctif imparfait
je tançasse
tu tançasses
il/elle tançât
nous tançassions
vous tançassiez
ils/elles tançassent
Subjonctif présent
je tance
tu tances
il/elle tance
nous tancions
vous tanciez
ils/elles tancent
Impératif
tance (tu)
tançons (nous)
tancez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais tancé
tu avais tancé
il/elle avait tancé
nous avions tancé
vous aviez tancé
ils/elles avaient tancé
Futur antérieur
j'aurai tancé
tu auras tancé
il/elle aura tancé
nous aurons tancé
vous aurez tancé
ils/elles auront tancé
Passé composé
j'ai tancé
tu as tancé
il/elle a tancé
nous avons tancé
vous avez tancé
ils/elles ont tancé
Conditionnel passé
j'aurais tancé
tu aurais tancé
il/elle aurait tancé
nous aurions tancé
vous auriez tancé
ils/elles auraient tancé
Passé antérieur
j'eus tancé
tu eus tancé
il/elle eut tancé
nous eûmes tancé
vous eûtes tancé
ils/elles eurent tancé
Subjonctif passé
j'aie tancé
tu aies tancé
il/elle ait tancé
nous ayons tancé
vous ayez tancé
ils/elles aient tancé
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse tancé
tu eusses tancé
il/elle eût tancé
nous eussions tancé
vous eussiez tancé
ils/elles eussent tancé

TANCER

(tan-sé. Le c prend une cédille devant a et o : je tançais, tançons) v. a.
Terme qui se disait jadis aussi bien dans le style élevé que dans le style ordinaire, et qui aujourd'hui est devenu familier. Réprimander.
Il disparut comme flots courroucés Que Neptune a tancés [MALH., III, 4]
Et bien que, jeune enfant, mon père me tançât, Et de verges souvent mes chansons menaçât [RÉGNIER, Sat. IV]
L'enfant lui crie : au secours ! je péris ; Le magister, se tournant à ses cris, D'un ton fort grave à contretemps s'avise De le tancer.... [LA FONT., Fabl. I, 19]
Ciel ! comme elle a tancé ma hardiesse ! [VOLT., Droit du seign. III, 11]
Elle me tançait vivement de celle [lettre] que j'avais écrite à M. de Montmolin [J. J. ROUSS., Conf. XI]
Se tancer, v. réfl. Se faire des reproches à soi-même.
Ah ! sotte, répondais-je après, en me tançant [RÉGNIER, Dial.]

HISTORIQUE

  • XIe s.
    Je ne vos pois tenser [protéger] ne guarantir [, Ch. de Rol. CXXXVIII]
    [Ils] tencent à lui [le réprimandent].... [, ib. CLXXXIII]
  • XIIe s.
    E quant vers saint iglise volt li reis rien mesprendre, Qui la devreit partut e tenser e defendre.... [, Th. le mart. 71]
  • XIIIe s.
    Une roche est en mer seans, Moult parfont ou milieu leans, Qui sus la mer en haut se lance, Contre qui la mer gronde et tance [, la Rose, 5948]
    Cil qui garda la forest de Hès por le conte et uns hons de poesté se tencherent ensemble [BEAUMANOIR, XXX, 89]
    Car il set bien que fame de po volentiers tance [RUTEB., 183]
  • XIVe s.
    C'est une derision de tanser et accuser les choses de dehors nous [ORESME, Éth. 50]
    Tensier ou mesdire [ID., ib. 142]
  • XVe s.
    Ne me tansez point, car je cognois bien ma grant follie [COMM., I, 13]
  • XVIe s.
    Quand je tanse avecques mon valet, je tanse du meilleur courage que j'aye [MONT., I, 270]
    Il le tansa de la soubdaine mutation de sa contenance [ID., I, 271]

ÉTYMOLOGIE

  • Picard, tincher (Ce dicton picard à l'entour fut écrit :
    Biaux chires leups, n'écoutez mie Mère tenchent chen fieu qui crie [LA FONT., Fabl. IV, 16]
    ; Berry, tanser, tourmenter ; provenç. tensar ; d'un type latin fictif tentiare (le bas-latin a contentiare, disputer), dérivé de tentus, part. passif de tenere, type qui, avec le sens radical de tenir, a signifié défendre et attaquer, protéger et malmener.

tancer

TANCER. v. tr. Réprimander. Sa mère l'a tancée. Il se fait tancer tous les jours. On l'a tancé vertement. Il est familier.

tancer


TANCER, ou TANSER, v. act. [Trév. met les deux: l'Acad. ne met que le 1er: le Rich. Port. renvoit de tancer à tanser, et parait par conséquent préférer celui-ci.] Réprimander. "Sa mère la tança vivement. "Il a été fortement tancé par son Supérieur.
   Rem. Il ne régit que les persones. * L' Auteur d'une Relation de la Peste de Marseille lui fait régir les chôses dans le sens de taxer, traiter de: il écrit d'ailleurs tencer, mauvaise ortographe. "Le Peuple comence de tencer d'inutiles les peines que Mrs. les Échevins se sont donées: c'est un grossier barbarisme.

Synonymes et Contraires

tancer

verbe tancer
Littéraire. Réprimander sévèrement.
Traductions

tancer

scold

tancer

[tɑ̃se] vt → to scold