tantôt

(Mot repris de tantôts)

tantôt

adv. [ de tant et tôt ]
1. Cet après-midi : Je repasserai tantôt.
2. En Belgique et au Québec, plus tard ; plus tôt ; il y a peu de temps : À tantôt ! Je l'ai vu tantôt.
Tantôt..., tantôt...,
exprime l'alternance, la succession : Des lumières tantôt blanches, tantôt bleues. Tantôt elle l'aime, tantôt elle le déteste.

TANTÔT

(tan-tô) adv.
Bientôt.
Vous en verrez tantôt la suite en nos lambris [LA FONT., Phil. et Baucis.]
On dit de même, avec le présent. Ce bâtiment est tantôt achevé. Il est tantôt nuit. J'en suis tantôt quitte.
Le corps n'est tantôt plus que feuillage et que bois [LA FONT., Ph. et Bauc.]
Ne sachant plus tantôt à quel saint me vouer [BOILEAU, Sat. VI]
Me voici donc tantôt au comble de mes vœux [RAC., Théb. IV, 3]
Tantôt plus, avec une négation, bientôt.
Je ne sais tantôt plus à qui je dois penser [RACAN, Berg. Arténice, I, 3]
Donnez-vous du repos ; Vous n'avez tantôt plus que la peau sur les OS [RAC., Plaid. I, 4]
Particulièrement. Dans peu de temps, peu après, en parlant du jour où l'on est. Je l'ai vu ce matin, et je le reverrai tantôt.
La personne qui est venue chez moi de sa part doit revenir tantôt pour savoir la réponse [MARIV., Fauss. confid. II, 2]
Substantivement.
Incessamment agité de remords intérieurs, il disait, pour les calmer en quelque manière, tantôt, tantôt ; mais ce tantôt ne venait pas, et il le remettait toujours au lendemain [BOURDAL., Pensées, t. I, p. 281]
À tantôt, loc. adv. à un autre moment du même jour. Au revoir, à tantôt. Sur le tantôt, dans l'après-midi. Je viendrai sur le tantôt.
Peu auparavant, il y a peu de temps, en parlant du jour où l'on est. J'ai vu tantôt l'homme dont vous me parlez.
Qui m'épargnait tantôt ose enfin m'accuser ! [CORN., Rodog. v, 4]
Une affaire pareille à celle de tantôt N'est pas assurément ici ce qu'il nous faut [MOL., Tart. IV, 5]
Quoi ! ne m'avez-vous pas Vous-même, ici, tantôt, ordonné son trépas ? [RAC., Andr. v, 3]
Tantôt, avec un nombre de jours, de mois, etc. à peu près.
Ma sœur, lui dit Progné, comment vous portez-vous ? Voici tantôt mille ans que l'on ne vous a vue [LA FONT., Fabl. III, 15]
De grâce, à quoi bon tout ceci ? Dit une abeille fort prudente ; Depuis tantôt six mois que la cause est pendante.... [ID., Fabl. I, 21]
Il y a tantôt cinquante ans qu'on se plaît à mettre sous mon nom beaucoup de sottises qui, jointes avec les miennes, composent en papier bleu une bibliothèque considérable [VOLT., Lett. Cramer, 3 nov. 1768]
Il se répète pour exprimer l'alternative, la succession.
Rodrigue dans mon cœur combat encor mon père, Il l'attaque, il le presse, il cède, il se défend, Tantôt fort, tantôt faible et tantôt triomphant [CORN., Cid, III, 3]
Tantôt on les eût vus côte à côte nager, Tantôt courir sur l'onde et tantôt se plonger [LA FONT., Fabl. III, 12]
Eh bien ! que gagnez-vous, dites-moi, par journée ? - Tantôt plus, tantôt moins [ID., ib. VIII, 2]
Les autres sectaires, pour la plupart, sont des chrétiens qui, n'ayant pu porter toute la hauteur et, pour ainsi dire, tout le poids de la foi, ont cherché à décharger la raison tantôt d'un article, tantôt d'un autre [BOSSUET, Var. XV, 122]
Tantôt migraine, tantôt occupation, souvent paresse [MAINTENON, Lett. à M. d'Aubigné, 2 mars 1681]
Tantôt à cette reine il vous peint redoutable, Tantôt voyant pour l'or sa soif insatiable.... [RAC., Athal. I, 1]
L'Aurore : Près de Procris il est fort empressé ? - Phylacte : Tantôt oui, tantôt non, madame [DANCOURT, Céph. et Procris, III, 3]
Un Africain [saint Augustin], tantôt manichéen, tantôt chrétien, tantôt débauché, tantôt dévot, tantôt tolérant, tantôt persécuteur [VOLT., Dial. 26]
Tantôt artisan, tantôt artiste, quelquefois homme à talents, j'avais partout quelque connaissance de mise [J. J. ROUSS., Ém. v.]

HISTORIQUE

  • XIIe s.
    Et tant tost alerent là [, Machab. I, 2]
    Li rois s'assist tantost que finée ot sa vois [, Sax. XXXIII]
  • XIIIe s.
    Il escria as siens qu'il le meissent à terre vistement, ou, se ce non, il feroit justice de leur cors ; et il firent tantost son commandement [VILLEH., LXXVIII]
    Tout tantost li rois Flores son oirre [voyage] apareilla [, Berte, CXXII]
    Si tost com j'en parole, tantost sa couleur mue [, ib. CXXIV]
    De mon lit tantost me levai, Chauçai moi, et mes mains lavai [, la Rose, 89]
  • XIVe s.
    Et de ces passions ai je parlé tantost devant [ORESME, Eth. 42]
  • XVe s.
    Si en fit prendre vingt de ceux qui le feu y avoient bouté, et les fit tantost et sans delai pendre, afin que les autres y prissent exemple [FROISS., I, I, 274]
    Le plus des chevaliers et de leurs maistres estoient encore à la cour, qui de ce ne savoient rien ; et, tantost qu'ils ouirent nouvelles de ce hutin, ils se trairent au plus tost [ID., I, I, 31]
    Faites justice, nous le voulons, et n'epargnez homme ; car vous voyez bien que les cas qu'avez monstrés le demandent, et tantost [ID., IV, p. 335, dans LACURNE]
    On parla à aucuns, qui tantost après furent bons serviteurs du roy [COMM., V, 11]
  • XVIe s.
    Et avec gros raisins estuvoient les jambes de Forgier mignonement, si bien qu'il fust tantoust guary [RAB., Garg. I, 26]
    Et voyant encores tantost [bientôt] qu'on menoit son fils à la mort [MONT., I, 6]
    Maudissant tantost le cervelat, tantost le jambon [ID., I, 20]
    Nos dames, ainsi molles et delicates qu'elles sont, s'en vont tantost entr'ouvertes jusqu'au nombril [ID., II, 163]
    Ce sera tantost, fois je [je fais, je dis], ou demain, ou quand il me plaira [ID., III, 288]

ÉTYMOLOGIE

  • Tant, et tôt ; Berry, tantoût ; à Genève et dans plusieurs provinces, le tantôt, l'après-midi ; on se verra ce tantôt, il pleut tous les tantôts.

tantôt

TANTÔT. adv. de temps. Bientôt; il s'emploie en ce sens avec le présent du verbe qu'il modifie. Il est tantôt midi.

Employé avec le futur ou avec le passé, il signifie Cet après-midi. Je l'ai vu ce matin et je le reverrai encore tantôt. Je finirai cela tantôt. J'en serai quitte tantôt. J'ai vu tantôt l'homme dont vous parlez. On m'a dit que vous étiez venu tantôt me chercher.

À tantôt, À cet après-midi.

TANTÔT, redoublé, s'emploie pour marquer des Changements consécutifs et plus ou moins fréquents d'un état à un autre, et en général une Diversité quelconque, soit dans une même chose, soit dans les choses de même nature. Il se porte tantôt bien, tantôt mal. Il est tantôt d'un avis, tantôt d'un autre. Il est tantôt gai, tantôt triste. Ce mot signifie tantôt telle chose, tantôt telle autre. Tantôt la forme de ces édifices est ronde, tantôt elle est carrée.

tantôt


TANTôT, adv. [Tantô, deux longues.] C'est un adverbe de tems, qui désigne ordinairement le futur. Dans peu de tems. Il peut se placer devant ou aprês le verbe; jamais entre l'auxiliaire et le participe. "Tantôt il viendra; ou il viendra tantôt. = Il marque quelquefois le pâssé, et il signifie: il y a peu de tems: il est venu tantôt; et non pas, il est tantôt venu. = Enfin, il se prend aussi pour un tems indéterminé: ce bâtiment est tantôt achevé: ce livre est tantôt fini: il est tantôt nuit. Il signifie alors bientôt; mais celui-ci se met avec le futur, et tantôt avec le présent, ayant le sens du futur. = Dès tantôt s'est dit aûtrefois pour depuis peu, il n'y a qu'un moment.
   ......Hé quoi! n'avez-vous pas
   Ordonné dès tantôt qu'on observe ses pas?
       Rac. Bérén.
Je crois qu'aujourd'hui on ne le dirait ni en vers, ni en prôse. Mde de G... dit depuis tantôt. "Depuis tantôt j'éprouve un serrement de coeur, etc. Th. d'Éduc. Le Portrait. = Tantôt, tout seul, signifierait au contraire, depuis long-tems. "Je devrais être tantôt acoutumé aux miracles de votre maison. Voitûre. = Jusqu'à tantôt parait bas et populaire. "Adieu Mesdames, adieu Messieurs, jusqu' à tantôt. Mariv. Mde de G... fait dire au Prieur de Salency. "Adieu.... à tantôt. La Rosière. = L'usage le plus ordinaire et le plus noble de Tantôt est quand il est redoublé: "Tantôt il rit, et tantôt il se fâche, et toujours sans raison.

Traductions

tantôt

sometimes (tɑ̃to)
adverbe
1. cet après-midi Il vient tantôt.
2. à tel moment... à tel autre moment Tantôt il rit, tantôt il pleure.