tapisserie

(Mot repris de tapisseries)

tapisserie

n.f.
1. Ouvrage textile décoratif, tissé à la main, dont le décor est produit par les fils teintés (laine, soie) : Une tapisserie de Lurçat.
2. Papier peint, tissu tendu sur les murs.
3. Art, métier du lissier, du tapissier.
Faire tapisserie,
en parlant d'une femme, ne pas être invitée à danser, dans un bal ; rester à sa place en étant réduit à un rôle décoratif.

TAPISSERIE

(ta-pi-se-rie) s. f.
Ouvrage fait à l'aiguille sur du canevas, avec de la laine, de la soie, de l'or, etc. Pantoufles en tapisserie.
Pendant son travail [du roi d'Espagne], la reine travaillait en tapisserie, ou elle écrivait [SAINT-SIMON, 457, 203]
Les tapisseries à l'aiguille s'appellent tapisseries de point, à cause des points d'aiguille [VOLT., Dict. phil. Tapisserie.]
Il y choisit une aiguille d'or, s'empare de la soie, et voilà mon colonel qui fait de la tapisserie [POINSINET, Cercle, sc. 2]
Iris, dans le IIIe livre de l'Iliade, trouve Hélène occupée à représenter en tapisserie les maux que les Troyens et les Grecs avaient soufferts pour elle dans les combats [LÉVESQUE, Instit. Mém. lett. et beaux-arts, t. I, p. 385]
Tapisseries échantillonnées, commencées pour servir d'echantillon, de guide.
Grandes pièces d'ouvrages de laine ou de soie servant à revêtir les murailles d'une chambre, d'une salle, etc.
On avait tendu de tous côtés des tapisseries de fin lin, de couleur de bleu céleste et d'hyacinthe, qui étaient soutenues par des cordes de fin lin teintes en écarlate [SACI, Bible, Esth. I, 6]
Si j'étais en votre place, j'achèterais une belle tenture de tapisserie de verdure, ou à personnages, que je ferais mettre dans sa chambre pour lui réjouir l'esprit et la vue [MOL., Am. méd. I, 1]
Je m'amuse à faire abattre de grands arbres ; le tracas que cela fait représente au naturel ces tapisseries où l'on peint les ouvrages de l'hiver : des arbres qu'on abat, des gens qui scient, d'autres qui font des bûches, d'autres qui chargent une charrette, et moi au milieu, voilà le tableau [SÉV., 20 nov. 1675]
Les tapisseries au métier sont de haute ou de basse lisse ; pour fabriquer celles de haute lisse, l'artiste regarde le tableau placé à côté de lui ; mais, pour la basse lisse, le tableau est sous le métier, et l'artiste le déroule à mesure qu'il en a besoin [VOLT., Dict. phil. Tapisserie]
Les ouvrages en tapisserie sont quelquefois des tableaux précieux [LÉVESQUE, Instit. Mém. litt. et beaux-arts, t. I, p. 383]
Garnir une tapisserie, la doubler de toile. Être derrière la tapisserie, être derrière un paravent garni de tapisserie.
Ne soyez point du tout en peine de moi, je lis et je m'amuse ; j'ai des affaires que je fais devant l'abbé, comme s'il était derrière la tapisserie [SÉV., 221]
Néron, qui se cache derrière une tapisserie pour écouter [dans Britannicus, de Racine].... [VOLT., Comm. Corn. Rem. Bérén. Préf.]
Fig. Être derrière la tapisserie, connaître les secrets rouages des affaires.
Je voudrais au moins avoir été derrière la tapisserie [SÉV., 50]
Avec quel art ne feront-elles pas [les personnes du parti dressé contre le duc de Bourgogne] jouer tous leurs ressorts de derrière les tapisseries ? [SAINT-SIMON, 195, 413]
Faire tapisserie, assister à un bal ou à quelque autre grande réunion sans y prendre part ; ces personnes sont ordinairement rangées le long des murs de la salle.
Encore ne faut-il pas se mettre comme celles qui ne vont au bal que pour faire tapisserie [PICARD, Manie de briller, II, 14]
Il se dit aussi de toute sorte d'étoffe, de tissu servant à couvrir ou à orner les murailles d'une chambre. Tapisserie de cuir doré. Tapisserie de brocatelle. Le papier de tenture d'une chambre.
Art, métier du tapissier.

HISTORIQUE

  • XIVe s.
    L'office des femmes est de faire provision de tapisseries, de ordonner à les tendre [, Ménagier, II, 4]
  • XVe s.
    Flacons pleins de malvoisie Seroient ma tapisserie [BASSEL., XXXII]
  • XVIe s.
    Puisque vous allez à Lyon, je vous prie de me faire faire une patisserie, je voulais dire une tapisserie, de quelque nouvelle invention [D'AUB., Faen. IV, 16]
    À chaque costé de la salle il falloit trois pentes de tapisserie [ID., ib. IV, 17]
    Le prince fut contraint d'aller vers Strasbourg vendre toute sa vaisselle d'argent, sa tapisserie, ses meubles [ID., Hist. I, 340]
    La tapisserie dont ladite salle estoit tendue, en douze pieces ou environ, sembloit estre moderne, et faicte exprès, richement estoffée à haute lisse [, Sat. Mén. les Tapisseries]

ÉTYMOLOGIE

  • Tapisser ; bourg. taipisserie.

tapisserie

TAPISSERIE. n. f. Ouvrage fait à l'aiguille sur du canevas, avec de la laine, de la soie, etc. Faire de la tapisserie. Tapisserie en point de Hongrie, de point d'Angleterre. Tapisserie au petit point. Fauteuil, chaise de tapisserie.

Il se dit aussi de Grands ouvrages faits au métier avec de la laine, de la soie, etc., et servant à revêtir et à orner les murailles d'une salle, d'une chambre, etc. Tapisserie à personnages. Tapisserie de verdure. Tapisserie relevée d'or et de soie. Tapisserie des Gobelins, de Beauvais, de Flandre. Tenture de tapisserie. Bordure de tapisserie. Tapisserie à grande, à petite bordure. Cette tapisserie est passée. Tendre, détendre une tapisserie.

Tapisserie de haute lisse, de basse lisse. Voyez LISSE.

Garnir une tapisserie, La doubler de toile.

TAPISSERIE se dit encore de Toute sorte d'étoffe, de tissu servant à couvrir et à orner les murailles d'une salle, d'une chambre, etc. Tapisserie de cuir doré de damas, de papier peint, etc. On dit plutôt aujourd'hui Tenture.

Fig. et fam., Faire tapisserie se dit des Personnes qui assistent à un bal ou à quelque autre grande réunion, sans y prendre part, et qui sont ordinairement rangées contre les murs de la salle.

tapisserie

Tapisserie à bestes, Belluata tapetia.

Traductions

tapisserie

Tapete, Tapisserietapestry, wall covering, wall-coveringwandtapijt, behang, borduurwerk, tapisserieגובלן (ז), טפט (ז), ריפוד (ז), רפדות (נ), שטיח קיר (ז), טָפֵּט, רִפּוּד, שְׁטִיחַ קִירbehang, behangsel, behangselpapiertapísčalountapetmurtapiŝopapel pintado, repostero, tapizforrotapetarazzo, parato, tappezzeria (tapisʀi)
nom féminin
1. grand morceau de tissu décoratif une tapisserie du Moyen Âge
2. papier peint collé sur les murs changer la tapisserie

tapisserie

[tapisʀi] nf
(= tenture, broderie) → tapestry
(= travail) → tapestry-making
(= ouvrage) → tapestry work
faire tapisserie (fig) → to be a wallflower
(= papier peint) → wallpaper
Tu aimes la tapisserie de ma chambre? → Do you like the wallpaper in my bedroom?