tarer

(Mot repris de tareront)

tarer

v.t. [ de 1. tare ]
Peser l'emballage d'une marchandise.

tarer


Participe passé: taré
Gérondif: tarant

Indicatif présent
je tare
tu tares
il/elle tare
nous tarons
vous tarez
ils/elles tarent
Passé simple
je tarai
tu taras
il/elle tara
nous tarâmes
vous tarâtes
ils/elles tarèrent
Imparfait
je tarais
tu tarais
il/elle tarait
nous tarions
vous tariez
ils/elles taraient
Futur
je tarerai
tu tareras
il/elle tarera
nous tarerons
vous tarerez
ils/elles tareront
Conditionnel présent
je tarerais
tu tarerais
il/elle tarerait
nous tarerions
vous tareriez
ils/elles tareraient
Subjonctif imparfait
je tarasse
tu tarasses
il/elle tarât
nous tarassions
vous tarassiez
ils/elles tarassent
Subjonctif présent
je tare
tu tares
il/elle tare
nous tarions
vous tariez
ils/elles tarent
Impératif
tare (tu)
tarons (nous)
tarez (vous)
Plus-que-parfait
j'avais taré
tu avais taré
il/elle avait taré
nous avions taré
vous aviez taré
ils/elles avaient taré
Futur antérieur
j'aurai taré
tu auras taré
il/elle aura taré
nous aurons taré
vous aurez taré
ils/elles auront taré
Passé composé
j'ai taré
tu as taré
il/elle a taré
nous avons taré
vous avez taré
ils/elles ont taré
Conditionnel passé
j'aurais taré
tu aurais taré
il/elle aurait taré
nous aurions taré
vous auriez taré
ils/elles auraient taré
Passé antérieur
j'eus taré
tu eus taré
il/elle eut taré
nous eûmes taré
vous eûtes taré
ils/elles eurent taré
Subjonctif passé
j'aie taré
tu aies taré
il/elle ait taré
nous ayons taré
vous ayez taré
ils/elles aient taré
Subjonctif plus-que-parfait
j'eusse taré
tu eusses taré
il/elle eût taré
nous eussions taré
vous eussiez taré
ils/elles eussent taré

TARER

(ta-ré) v. a.
Causer de la tare, du déchet, gâter, corrompre. L'humidité a taré ces marchandises. Fig. Tarer la réputation de quelqu'un, y porter atteinte.
Afin que la France ne soit point tarée d'en avoir reçu [un monstre], nourri et fomenté un si difforme et ridicule [la rose-croix] [NAUDÉ, Rosecroix, X, I]
Peser un vase, un baril vide, afin qu'après l'avoir rempli on sache le poids de ce qu'on y a mis.
Se tarer, v. réfl. Devenir gâté. Ces fruits se tarent.

HISTORIQUE

  • XVIe s.
    Un medecin, qui, pour mieux cognoistre quelz sont les corps sains et nets, les compareroit aux gastez et tarez [AMYOT, Lyc. 5]
    Les enfans naissent vicieux et defectueux, quand ilz naissent de personnes tarées [ID., ib. 30]
    L'ambition est un vice fort odieux, duquel Aristides estoit totalement delivré, et Caton fort taré [AMYOT, Arist. et Cat. 11]
    On mettoit en religion les femmes borgnes, bossues, deffaites, folles, tarées [RAB., Garg. I, 52]

ÉTYMOLOGIE

  • Tare 1.

tarer

TARER. v. tr. Causer de la tare, du déchet; gâter, corrompre. L'humidité a taré ces marchandises, ces fruits. Fig., Tarer la réputation de quelqu'un.

En termes de Commerce, Il signifie Peser un baril, une caisse, etc., avant d'y mettre une marchandise, pour pouvoir obtenir le poids net de cette marchandise. Tarer une barrique.

Le participe passé TARÉ s'emploie adjectivement. Des marchandises tarées. Un cheval taré.

Un homme taré, Un homme corrompu, perdu de réputation.

Traductions

tarer

tare

tarer

tarare