teigneux, euse


Recherches associées à teigneux, euse: hargneuse, tenace

TEIGNEUX, EUSE

(tè-gneû, gneû-z') adj.
Qui a la teigne. Des enfants teigneux. Substantivement. Un teigneux, une teigneuse.
L'autre, qui fait le teigneux, est un bel adolescent dont la tête est couverte d'une peau qui cache une chevelure de page de cour [LESAGE, Diable boit. 17]
Fig. et familièrement. Il n'y avait que trois teigneux et un pelé, se dit pour se moquer d'une assemblée qui n'était pas bien fournie de beau monde.
Terme d'imprimerie maintenant hors d'usage. Balles teigneuses, balles dont le cuir est trop gras et sur lesquelles l'encre ne peut pas prendre.
Terme de graveur. Se dit du cuivre qui a de petites taches.

HISTORIQUE

  • XIIIe s.
    Un enfant qui n'avoit c'un œil, Et s'ert tingneus... [RUTEB., II, 207]
  • XVIe s.
    Ausdits estats n'y avoit que trois tigneux et un pelé [, Sat. Mén. p. 2]
    Ulcere teigneuse, ainsi dite parce qu'elle ronge la chair, comme la teigne le drap [PARÉ, Introd. 21]
    Herbe aux teigneux, petasites en latin [O. DE SERRES, 616]
    Jamais teigneux n'aima le pigne [COTGRAVE, ]

ÉTYMOLOGIE

  • Bourguig. tignou ; Berry, tigneux ; wallon, tigneu ; provenç. tinhos ; cat. tinyos ; espagn. tiñoso ; ital. tignoso ; du lat. tineosus, de tinea, teigne.